30/12/2014

Princess Bride, de William Goldman

Princess Bride

William Goldman



Il était une fois la plus belle des aventures, auréolée par le grand amour, le seul, le vrai.
Le conte intemporel de S. Morgenstern - redécouvert et merveilleusement abrégé par William Goldman - est peuplé de personnages aussi inoubliable que Westley, le beau valet de ferme qui risque sa vie pour la femme qu'il aime ; Inigo Montoya, le fabuleux bretteur qui ne vit que pour venger la mort de son père ; Fezzik, le plus doux et le plus fort des colosses... et bien sûr, Bouton d'or : la princesse, la fiancée, la femme idéale, la plus belle de toute l'histoire du monde.
Princess Bride : un bijou d'humour et d'émotion, un merveilleux classique devenu un film culte et le roman favori de millions de lecteurs.



Princess Bride est un classique que beaucoup de personnes connaissent, parce qu'elles ont lu le livre ou sont amoureuses du film. Je l'ai lu il y a quelques années, dans la version poche de chez Milady. Comme j'en gardais assez peu de souvenirs et que je voulais revoir le film, je me suis enfin décidée à m'offrir la version anniversaire de chez Bragelonne.
Alors, concrètement, Princess Bride, de quoi ça parle ? C'est l'histoire de Bouton d'Or, décrite comme la plus belle femme du monde, la personne idéale. C'est l'histoire de Westley, le valet de ferme, qui ne vit que pour la femme qu'il aime. C'est aussi Inigo Montoya, le plus grand bretteur qui ne vit que pour venger la mort de son père, ainsi que Fezzik, le plus fort des colosses mais aussi le plus gentil et le plus doux.
Tous ces personnages sont réunis autour de Bouton d'Or. Westley ne vit que pour elle, mais il est disparait et est apparemment tué par le pirate Robert au moment où Bouton d'Or réalisait qu'elle était amoureuse de Westley. La jeune femme va se retrouver fiancée au prince Humperdinck, un personnage ignoble, secondé par l'affreux conte Rugen. Un duo mauvais que j'ai pris grand plaisir à détester ! Vizzini, Inigo et Fezzik sont engagés pour kidnapper Bouton d'Or et faire endosser cet enlèvement à d'autres... Au cours de cet enlèvement, ils sont poursuivis par un mystérieux homme en noir, qui va tout faire pour récupérer la princesse.Je garde très peu de souvenirs de ma première lecture de Princess Bride, seuls quelques passages me revenaient en mémoire. L'entrée en matière peut paraitre un peu longue, sachant que William Goldman raconte ses déboires pour faire le film, raconte tout ce dont il se souvient par rapport à ce livre... Ce qui m'a amusée est comment il raconte pourquoi il abrège le livre, les raisons qui l'ont poussé à couper tel ou tel passage. Sauf que tout ça n'est qu'une blague, sachant qu'il n'y a pas de S. Morgenstern ! Princess Bride est entièrement l'œuvre de William Goldman. Donc, je pense que cette introduction est à lire au moins une fois, pour goûter l'ironie de la chose, mais je ne relirai pas ce passage lors de mes futures lectures de Princess Bride. De même, William Goldman fait de nombreux apartés au cours de l'histoire, des passages en italique interpellent le lecteur et il nous explique quelques détails, nous fait part de ces réflexions... Des passages intéressants, peut-être, mais que j'ai souvent lu en diagonale pour me concentrer sur l'intrigue proprement dite !
Dès le départ, on fait donc connaissance de Bouton d'Or, une jeune fille que j'ai trouvée vraiment très «

blonde » au début : égoïste, un peu superficielle, sans vraiment de profondeur, trop naïve... Mais au fil du temps, on finit par s'y attacher. Même si c'est un personnage que j'apprécie, ce n'est pas elle que j'ai eu le plus de plaisir à suivre. Il y a Westley, décrit un peu comme l'homme que toute petite fille veut avoir : beau, charmant, courageux, prêt à tout pour sauver et pour être avec la fille qu'il aime, et avec cette phrase cule : « Comme vous voudrez. » L'archétype du prince charmant quoi ! Mais la palme revient à Inigo Montoya : qui n'a jamais été ému par l'histoire de ce personnage, par son destin un peu cabossé, et par tout ce qu'il a dû endurer ? Vraiment celui dont je me suis senti le plus proche ! Et puis bien sûr, il y a CETTE phrase, celle que je préfère : « Je m'appelle Inigo Montoya, et tu as tué mon père. Prépare-toi à mourir. » Rien que ça, ça me donne des frissons. J'ai aussi particulièrement aimé le personnage de Fezzik. Un des personnages les plus doux et les moins violents que j'ai pu rencontrer, il déteste la violence et sa plus grande peur est d'être seul et abandonné. Sa manie de faire des rimes à tout et n'importe quoi est vraiment tordante et apporte vraiment de l'humour au récit.
Si vous voulez une histoire d'amour, de cape et d'épée, Princess Bride vous plaira sûrement ! C'est un livre qui se dévore très vite, et sans être un coup de cœur, j'ai passé un petit moment sympathique en compagnie de cette bande et de leurs aventures.

La prochaine étape : me refaire le film !




Logo Livraddict

28/12/2014

In my mailbox – Spécial Noël

Noël est toujours un moment que j'attends avec impatience. C'est l'occasion de revoir certains membres de ma famille que je voie rarement, de bien manger (miam, du chapon farci !), de discuter, de passer un bon moment, et puis c'est l'occasion de s'offrir des cadeaux.
Alors oui, l'enfant en moi adore toujours autant recevoir des cadeaux, déchirer les emballages et découvrir tous ces trésors. Et cette année, j'ai été particulièrement gâtée (mais c'est souvent comme ça avec ma famille !). J'ai eu pleins de livres (qui a dit « Sans blague ? »), mais aussi des gâteaux, une montre, des sous (bonjouuuur, nouvel ordinateur !), un coupe-papier... Et tout de suite, place aux livres !



Quand j'étais Jane Eyre, Sheila Kohler
1846, Manchester. Charlotte veille son père, le révérend Brontë, opéré des yeux. Elle n'a pas encore publié le chef-d'œuvre qui l'a sacrée romancière.
Elle se raconte – un amour malheureux, le succès d'Anne et Emily, sa condition de gouvernante, le génie tourmenté de son frère, cette mère disparue trop tôt. Dans la ronde des souvenirs, elle cherche la lumière. Et écrira Jane Eyre.


Darcy Gentleman, Tome 1 : Une telle assemblée, Pamela Aidan
Orgueil et Préjugés a passionné des millions de lectrices qui se sont éprises du beau Mr Darcy. Pourtant, Jane Austen se garde bien d'en révéler trop sur ce personnage fascinant. Qui est-il vraiment ?
Pamela Aidan se livre à une exploration passionnante qui nous entraîne dans le Hertfordshire où Darcy rend visite à Charles Bingley, et tente de repousser les avances de Caroline, la sœur de son ami. Alors que son attirance pour Elizabeth Bennet ne fait que croître, il voit d'un mauvais œil la relation qu'elle entretient avec son pire ennemi...


Le théorème du homard, Graeme Simsion
Peut-on trouver une épouse sur mesure ? Le professeur de génétique Don Tillman, génie des sciences mais absolument inapte à vivre en société, en est persuadé. Pour mener à bien son " Projet Épouse ", il met au point un questionnaire extrêmement détaillé lui permettant d'éliminer toutes les candidates qui ne répondraient pas à ses exigences. Et celles-ci sont nombreuses, car pour Don la femme idéale NE DOIT PAS :
1. Fumer et boire.
2. Être végétarienne et aimer la glace à l'abricot.
3. Se lever après 6 heures.
Mais elle DOIT :
1. Faire du sport.
2. Être ponctuelle.
3. Accepter le Système de Repas Normalisé qui prévoit du homard au dîner le mardi.
S'il y a bien une personne qui ne remplit aucun des critères établis, c'est Rosie Jarman, étudiante le jour et barmaid la nuit, dont la vie est aussi désordonnée que celle de Don est méthodiquement organisée...


Franck Sharko & Lucie Hennebelle, Tome 4 : Angor, Franck Thilliez
Camille Thibault est gendarme dans le nord de la France. Depuis sa greffe du cœur, ses collègues s'inquiètent pour elle. Chaque nuit, elle fait des cauchemars où une femme séquestrée l'appelle au secours. Un rêve tellement vrai, comme un souvenir... celui de son donneur ? Camille n'a plus qu'une obsession : retrouver son identité et découvrir quel drame il a vécu...
Au même moment, à une centaine de kilomètres de là, deux employés de l'Office National des Forêts constatent les dégâts des orages violents survenus en ce mois d'août. Dans une cavité laissée par un arbre déraciné, ils croient apercevoir une ombre. L'un d'eux s'approche. Deux yeux presque blancs, dépourvus d'iris, c'est tout ce qu'il aura le temps de voir avant qu'une main venue des entrailles de la terre ne lui agrippe les cheveux.


La guerre du Lotus, Tome 1 : Stormdancer, Jay Kristoff
On disait éteinte la race des griffons, ces créatures mythiques menées par les danseurs d'orage. Pourtant, Yukiko et son père reçoivent l'ordre d'en capturer un pour le cruel shogun des îles de Shima.
Contre toute attente, ils y parviennent, mais Yukiko se retrouve perdue dans une forêt sauvage, avec pour seule compagnie un griffon mutilé qu'elle nomme Buruu. Unis dans l'adversité, la jeune fille et l'animal s'entraident. Yukiko serait-elle la véritable danseuse d'orage, ultime espoir du peuple ?


The Big Sky, Tome 2 : La route de l'Ouest, A.B Guthrie
Dick Summers, un des héros de The Big Sky, guide un convoi de pionniers vers l'Oregon. Cette fresque intense et hyperréaliste nous fait vivre de l'intérieur l'aventure dramatique, passionnante et humaine d'hommes et de femmes qui abandonnent tout dans l'espoir de découvrir un monde meilleur. Sans bien se rendre compte des dangers qu'ils vont devoir affronter.


N'hésitez pas à me laisser votre IMM ou à me dire ce que vous avez reçu à Noël, je suis curieuse !

26/12/2014

A la Croisée des Mondes, Tome 2, Philip Pullman

A la Croisée des Mondes, Tome 2
La Tour des Anges

Philip Pullman



Ayant franchi le pont entre les mondes édifié par Lord Asriel, son père, l'intrépide Lyra se retrouve dans la cité de Cittàgazze, la ville au-delà de l'aurore, où des spectres mangeurs d'âmes rôdent dans les rues, où les lointains battements d'ailes des anges résonnent au-dessus d'une mystérieuse tour.
Mais Lyra n'est pas sans allié. Car le jeune Will Parry, à la recherche de son père disparu depuis de longues années, a également pénétré dans cet étrange royaume par une porte magique. Ensemble, Lyra et Will vont entamer un périlleux voyage à travers les dimensions, et découvrir un secret mortel: un objet d'une puissance extraordinaire et dévastatrice.
Mais à chaque étape de leur périple, ils se rapprocheront d'un danger plus funeste encore - et de l'incroyable vérité sur leur propre destinée...



On retrouve la suite d'A la Croisée des Mondes.
A la fin du tome précédent, on quittait Lyra alors qu'elle pénétrait dans un nouveau monde. Mais au début de celui-ci, on découvre notre monde, où habite Will Parry, un garçon de 12 ans. C'est un jeune homme qui dû s'endurcir très tôt et très vite : son père, un ancien de la Marine Royale et explorateur, a disparu alors qu'il n'avait même pas un an. Du coup, il a dû s'occuper de sa mère, une femme souffrant de TOC et de schizophrénie. Will est très mûr, indépendant, et un mental d'acier exceptionnel pour son âge.

Au début de La Tour des Anges, il doit s'enfuir afin de d'échapper à des hommes mystérieux fouillant sa maison et persécutant sa mère. Il n'emporte avec lui qu'un peu d'argent et des lettres de son père. Au cours de sa fuite, Will découvre une mystérieuse fenêtre, suspendue dans le vide : elle le conduit dans un autre monde, Cittàgazze, où il rencontre Lyra Belacqua. Cette rencontre va bouleverser la vie des deux enfants. Lyra a pénétré dans ce monde suite à la brèche ouverte par son père, et cherche des savants qui pourraient l'aider à élucider le mystère de la Poussière. Will et Lyra décident de faire un but de chemin ensemble, surtout qu'il semble que leur vie soit connectée, d'une manière ou d'une autre. Il va l'aider pour la Poussière, elle va l'aider pour son père, et ils vont s'aider encore plus sur cette route périlleuse. Ils vont rencontrer Mme Coulter, des personnes avides de découvrir leurs secrets, des scientifiques, des Spectres... Mais aussi acquérir à un moment un certain Poignard Subtil, capable de faire des exploits étonnants.
A la Croisée des Mondes est une trilogie que j'ai découverte lorsque j'avais une douzaine d'années, et mon admiration ne s'est jamais démentie. J'ai beau l'avoir lu et relue, je me retrouve prise à chaque lecture ! Contrairement aux Royaumes du Nord, La Tour des Anges nous emmène avec plusieurs personnages. Au lieu de suivre seulement Lyra, cette fois nous avons aussi Will, Lee Scoresby... Nous avons deux personnages principaux, et plusieurs personnages secondaires qui prennent beaucoup plus d'importance. Philip Pullman a réussi à faire de ce second tome un récit encore plus palpitant que le premier. Les Royaumes du Nord nous avait bien présentés le monde étrange de Lyra, ce problème de la Poussière... mais La Tour des Anges nous entraîne encore plus profondément dans l'intrigue : mené tambour battant, on a des intrigues, des complots, des secrets, mais surtout toute une réflexion sur le Bien et le Mal, sur le fait de devenir adulte, et surtout sur les conséquences que nous choix entraînent. Avec Will et Lyra, on est entrainés sur le chemin d'une guerre, l'une des plus grandes guerres en préparation, et tout ça pour le libre arbitre.
Philip Pullman poursuit son étude de l'âme humaine et de la complexité du monde qu'il décrit. Une trilogie à la fois pour les adolescents, mais aussi pour les adultes ! Très riche, très détaillé, A la Croisée des Mondes est une de mes lectures indispensables et un de mes plus gros coups de cœur.



Comment expliquer ces mystères ?
N'existait-il qu'un seul monde finalement,
qui passait son temps à rêver à d'autres mondes ?


A la Croisée des Mondes, Tome 1 : Les Royaumes du Nord
A la Croisée des Mondes, Tome 2 : La Tour des Anges
A la Croisée des Mondes, Tome 3 : Le Miroir d'Ambre



Logo Livraddict

23/12/2014

Top Ten Tuesday ≠22

Top Ten Tuesday
Les 10 endroits où vous aimeriez passer Noël



Poudlard : Harry Potter, J.K Rowling
Franchement, qui n'a jamais eu envie de passer un Noël, rien qu'un seul, à Poudlard ? La neige qui tombe, les cadeaux, le banquet, apercevoir Dumbledore, la magie, ce serait vraiment un rêve absolu !


La Comté : Le Seigneur des Anneaux, J.R.R Tolkien
Bon, je ne sais pas trop s'ils ont Noël dans la Comté, mais je suis sûre que là-bas on peut faire un banquet de folie !


Les Six-Duchés : L'Assassin Royal, Robin Hobb
Quand on ne baigne pas dans les complots et la politique, les Six-Duchés serait un de mes endroits favoris pour passer Noël.


Wonderland : Alice au Pays des Merveilles, Lewis Carroll
Je ne pouvais décemment pas laisser passer le Pays des Merveilles ! Un endroit fou, loufoque, cintré, barré... Le pays idéal pour passer un Noël mémorable !


La pâtisserie : Les petits plains de la pleine lune, Byeong-Mo Gu
Quoi de mieux pour bien manger qu'une pâtisserie ? Surtout que celle-ci est vraiment très particulière, un peu magique, mais surtout vraiment enchantée. Un endroit que j'aimerais bien visiter.


Le Cimetière des Livres Oubliés : L'Ombre du Vent, Carlos Ruiz Zafón
Juste le paradis : des livres, des livres partout ! Ce serait un cadeau époustouflant !


Citacielle : Les fiancés de l'hiver, Christelle Dabos
Qui dit mieux ? Un univers merveilleusement bien décrit, des personnages extraordinaires, de même que pour les Six-Duchés, on éteint la politique le temps d'une soirée, et c'est un réveillon formidable qui s'annonce.


Moscou : Anna Karénine, Léo Tolstoï
Je n'aime pas trop le froid ni la neige, mais passer Noël à Moscou avec quand un tout petit peu de neige et surtout cette architecture magnifique, je suis sûre que ça vend du rêve.


Hartfield : Emma, Jane Austen
Pemberley était peut-être en premier, j'ai hésité avec Persuasion... Mais en fait, j'ai mis quand même Hartfield, je suis sûre qu'il y a de quoi passer une excellente soirée ! (A condition que Mr Woodhouse nous laissent manger !)


Le cimetière : L'étrange vie de Nobody Owens, Neil Gaiman
Ça peut paraitre bizarre, mais je suis sûre que ça pourrait être géant. Déjà avec tous ces personnages morts depuis longtemps, je saurais enfin comment était célébrés les Noëls passés. Et puis si c'est dans un cimetière, avec des fantômes, je pourrais retrouver les personnages de ma famille. Notamment mes grands-parents qui me manquent énormément, et ça, ce serait le plus beaux des cadeaux.

22/12/2014

La Conjuration Primitive, de Maxime Chattam

La Conjuration Primitive

Maxime Chattam




Et si seul le Mal pouvait combattre le Mal ?
Une véritable épidémie de meurtres ravage la France. Plus que des rituels, les scènes de crimes sont un langage. Et les morts semblent se répondre d'un endroit à l'autre.
Plusieurs tueurs sont-ils à l'œuvre ? Se connaissent-ils ? Et si c'était un jeu ?
Mais très vite, l'hexagone ne leur suffit plus : l'Europe entière devient l'enjeu de leur monstrueuse compétition.
Pour essayer de mettre fin à cette escalade dans l'horreur, une brigade de gendarmerie pas tout à fait comme les autres et un célèbre profiler, appelé en renfort pour tenter de comprendre.
De Paris à Québec en passant par la Pologne et l'Écosse, Maxime Chattam nous plonge dans cette terrifiante Conjuration Primitive, qui explore les pires déviances de la nature humaine.



Enfin, un nouveau livre de Maxime Chattam, et surtout un Thriller, le genre où cet auteur excelle, même si j'aime bien le lire également en fantastique. La Conjuration Primitive est en passe de devenir un de mes livres préférés (comment ça, Joshua Brolin y fait une apparition ? Non, non, ça ne joue pas du tout...)
En France, une épidémie de meurtres semble se propager. Très vite, cela se propage hors du pays pour aller dans les pays voisins. Chaque meurtre est signé d'un *e mystérieux. Ce symbole est-il le signe que les meurtriers se rassemblent, se connaissent ? Un signe de ralliement, de reconnaissance ? Le symbole d'un club sélect de tueur ?

« - Le plus grand nombre dicte les codes, les lois, mais si demain les tueurs en série sont plus nombreux que nous, alors les monstres, ce sera nous. »

On suit principalement les meurtres du Fantôme, violant, étranglant et réanimant ses victimes jusqu'à leur mort ; il y a la Bête, qui semble dévorer ses victimes avec une mâchoire monstrueuse. A ces deux-là s'ajoute des photos à caractère pédophile, mais aussi les actes de violence d'un squatter. A chaque fois, le symbole *e est là...
Alexis Timée est adjudant à la Gendarmerie Nationale de Paris. Avec ses collaborateurs, Ludivine Vancker et Segnon Dabo, il va tout tenter pour résoudre cette vague de crimes. Dépassé par les événements, il va solliciter l'aide de Richard Mikélis, un criminologue, pour tenter de comprendre ce qui se trame dans la tête des meurtriers.
La Conjuration Primitive se classe définitivement parmi mes préférés de Maxime Chattam, avec la Trilogie du Mal et Le Diptyque du Temps. Évidemment, c'est dur de passer au-dessus de la Trilogie du Mal, mais ce dernier roman tient vraiment toutes ses promesses de qualité !
Découpé en trois partis : Lui, Elle et Eux, on commence par suivre Alexis, puis Ludivine, et enfin on finit avec les conclusions de Richard Mikélis. Des personnages toujours aussi intéressants ! Alexis, comme beaucoup de policier que l'on retrouve dans les Thrillers, est très bon professionnellement, même excellent. Il a cependant ses failles et ses doutes, il est beaucoup moins sûr de lui dans sa vie personnelle. Ludivine est l'un des personnages que j'ai préféré, elle est vive, elle se repose à la fois sur les techniques et sur son instinct. Tout comme Alexis, elle a une fragilité au niveau émotionnelle, qu'elle répugne à montrer. Et surtout, j'ai apprécié le fait qu'elle ait fait des arts martiaux (notamment du Krav Maga), ce qui lui donne un autre point commun avec Annabelle dans La Trilogie du Mal. Enfin, Mikélis. Un autre de mes personnages préférés, car il ressemble beaucoup à Joshua Brolin. La même faculté à comprendre et à traquer les tueurs, à se mettre dans leur tête, à mettre leur instinct de prédateur dans la chasse.

« Elle sut qu'il était à l'image de Mikelis en tout point : capable de comprendre les pires des hommes, de se mettre à leur place, pour anticiper, pour les traquer.
Ludivine réalisa alors qu'il existait quelques rares spécimens de ce genre. Des prédateurs de prédateurs.
»

Et justement, en parlant de Joshua Brolin : nombreux était les fans de La Trilogie du Mal à avoir hurlé de joie en apprenant qu'il ferait une apparition dans La Conjuration Primitive. Juste un bref passage, mais le revoir a fait du bien à mon cœur d'artichaut ! A part ça, j'espère qu'il nous sera donné la possibilité de le revoir ultérieurement. Peut-être dans un nouveau roman qui lui sera consacré, pour expliquer comment son chemin a croisé les protagonistes de La Conjuration Primitive ? Et, apparemment, Maxime Chattam n'en a pas tout à fait finis avec ses héros, donc peut-être que Brolin refera une autre apparition, qui sait !
Sombre, noir, avec une angoisse permanente tout au long du récit, Maxime Chattam frappe de nouveau très fort ! Tout comme après la lecture d'In Tenebris et les peurs qu'un tueur ne rentre chez moi pour m'enlever etc, j'ai de nouveau eu peur que le Mal ne rentre chez moi ! Maxime Chattam fait ressortir ce qu'il y a de plus noir dans le genre humain, ce qui rend à chaque fois notre vision du monde très pessimiste et dénué d'espoir. Le don de Maxime Chattam est de faire ressortir cette noirceur, mais aussi de nous y rendre complétement accro. Il décrit la violence et la façon dont elle se répand de manière très clinique, à la fois psychologique et sociologique, ce qui la rend très présente et effrayante.
Vous l'aurez compris, un nouveau thriller qui fait mouche, une nouvelle fois !




Parce que l'humanité n'a pas fini d'engendrer des parias, des détraqués, des épaves, et des pauvres types, et qu'ils comprendront qu'en se rassemblant ils deviendront une force.
Ils ne peuvent se soigner, car ils ne sont pas malades au sens médical, ils sont différents, ils se sont construits sur leurs déviances et rien ne peut plus les faire changer désormais. Plus la société prendra conscience qu'ils sont nombreux et incurables, plus elle se radicalisera. Et plus ils seront acculés à s'unir pour ne pas périr. [...]
Ils sont là, tout autour de nous, ils s'organisent, dans l'ombre, le silence. Ils sont invisibles, et nous n'avons pour les traquer que l'empreinte de leur existence : leurs crimes.



La Conjuration Primitive
La patience du Diable

 
Logo Livraddict

20/12/2014

Mars, Tome 1, de Fuyumi Soryo

Mars, Tome 1


Fuyumi Soryo






Kira Asou est une jeune fille réservée et solitaire, Rei Kashino lui est la coqueluche des filles du lycée et vit au jour le jour.
Mais lorsque ces deux âmes se rencontrent, elle allument un brasier dans les ténèbres de la solitude. Ainsi commence l'histoire d'un amour absolu.



Premier tome de la série Mars.
Alors qu'elle dessinait dans un parc, Kira Asou se fait aborder par Rei Kashino, en route vers un centre médical pour voir un ami blessé lors d'une course de moto. La jeune fille lui répond par un dessin et s'enfuit aussitôt.
Quelques jours plus tard, à la rentrée scolaire, les deux jeunes gens se retrouvent dans la même classe au lycée. Même si Kira connaissait déjà de vue Kashino, pour l'avoir vu au lycée, celui-ci la remarque vraiment à l'occasion de cette rentrée. Kira et Kashino sont très différents l'un de l'autre : Kira est une jeune fille introvertie et timide, très mal à l'aise en compagnie des garçons, et qui aime par-dessus tout dessiner, une des seules choses qui lui permettent de tenir dans une vie qu'elle considérait d'abord comme sans intérêt ; tandis que Kashino apparaît d'abord comme un voyou, une personne désinvolte plus attiré par la compagnie des jeunes filles, mais qui se révèle finalement peut-être violent, mais aussi très passionné, non comme Kira par le dessin mais par la moto.
Pourtant, entre ces deux êtres opposés va se nouer une relation compliquée, où ils sont attirés l'un par l'autre dans ce premier tome, sans qu'il s'agisse forcément d'un amour immédiat. Ce ne sont que les débuts de Kira et Rei, mais des débuts prometteurs, qui augurent très bien la suite !
Fuyumi Soryo nous raconte dans Mars quelque chose d'apparemment très « classique », mais qui réussit parfaitement à se démarquer d'autres histoires du même genre, que ce soit dans les mangas ou romans. Le récit qui se noue entre Kira Asou et Rei Kashino est à la fois réaliste, délicate, violente et émouvante. Ce premier tome démarre plutôt vite, je me suis plongée immédiatement dans leur récit, avec l'envie d'attaquer la suite sitôt celui-ci fini !
De plus, la mangaka à un point de vue très réaliste, son histoire se veut absente de toute mièvrerie, Mars est parfois violent, même noir en quelques occasions. Mais le point fort est vraiment l'interaction entre les personnages, tous très charismatiques ! Toutes les relations sont très bien décrites, amour, amitié, rivalité, haine, toutes sont émouvantes ! Mais toutes ces excellentes idées n'auraient servies à rien si je n'avais pas totalement adhérée au coup de crayon de Fuyumi Soryo. C'est un style très fin, presque épuré, vraiment très beau visuellement !
Une excellente surprise pour moi, et je vais m'empresser de lire la suite de Mars !



- On meurt tous, mais on rencontre rarement
quelqu'un capable d'expliquer comment ça se passe.
C'est vrai qu'au moment où on en fait l'expérience
on n'est déjà plus de ce monde.
C'est pour ça que ce que tu racontes m'intéresse autant.



C'est vrai que Kashino est excentrique... Il agit souvent en dépit du bon sens. Mais je ne ressens pas de méchanceté... ni de perversion. Je sais que le mal existe dans ce monde. Tordu, insidieux, au-delà de toute rédemption... Même si on essaie de le dissimuler, il finit toujours par suinter comme du venin, en répandant une odeur écœurante.



- Ce n'est pas de l'amour.
Je l'admire profondément pour sa force et sa gaieté.
Je crois que même si Kashino était une femme, je ressentirais la même chose.



Mars, Tome 1 - Mars, Tome 2 - Mars, Tome 3
Mars, Tome 4 - Mars, Tome 5 - Mars, Tome 6
Mars, Tome 7 - Mars, Tome 8 - Mars, Tome 9
Mars, Tome 10 - Mars, Tome 11 - Mars, Tome 12
Mars, Tome 13 - Mars, Tome 14 - Mars, Tome 15


Logo Livraddict

18/12/2014

Mercy Thompson, Tome 8, de Patricia Briggs

Mercy Thompson, Tome 8
La faille de la nuit

Patricia Briggs







Fuyant son nouveau compagnon violent, Christy, l'ex-femme d'Adam, fait un retour fracassant dans les vies d'Adam et Mercy. La cohabitation n'est pas simple. Surtout lorsque Christy décide de monter la meute contre Mercy afin de récupérer Adam.
Et la situation empire lorsque son petit ami retrouve sa trace : les cadavres s'empilent et Mercy va devoir mettre ses problèmes personnels de côté pour affronter une créature bien décidée à réduire son monde en miettes !





Je tiens à vous présenter mes excuses : je suis à jour dans ma lecture des aventures de Mercy Thompson, mais mon rythme de publication ne suit pas... Cependant, pas d'inquiétudes, vous aurez mes chroniques sur les tomes précédents ! Merci de votre patience. :)

Et voici enfin le dernier tome paru de Mercy Thompson !
Comme d'habitude, Mercy ne serait pas elle-même si elle ne s'attirait pas son lot d'ennui coutumier. Certes, vivre avec un loup-garou Alpha apporte certaines charges et certains désagréments, mais ce n'est rien comparé aux ennuis apportés par le passé d'Adam.
Son passé fait irruption lorsque Christy, son ex-femme, refait surface. On a très peu entendu parler de ce personnage dans les tomes précédents, mais c'était pour faire une entrée en fanfare ici. La raison de sa venue est que son petit ami actuel se révèle très violent, et elle vient quémander la protection de la meute et d'Adam. C'est déjà assez dur pour Mercy (franchement, qui apprécierait d'héberger l'ex de son compagnon ?), mais en plus Christy s'est mise en tête de monter la meute contre Mercy afin de récupérer Adam et Jess. Donc en plus de devoir gérer tout l'aspect émotionnel de la venue de Christy, mais aussi de devoir élucider qui est cet homme qui veut tellement récupérer Christy et pourquoi il laisse tellement de cadavres derrière lui.
On ajoute à ça qu'un Seigneur Gris veut récupérer la canne que Mercy a donnée à Coyote. Un peu plus de stress dans la vie de la changeuse, qui va devoir se démener pour essayer de contacter son protecteur et de comprendre le jeu des faes.
J'attendais avec impatience La faille de la nuit, déjà parce que Mercy est une héroïne que j'adore suivre, Patricia Briggs a écrit ici une de ses meilleures séries, mais surtout, parce qu'enfin on allait en apprendre plus Christy Hauptman ! C'est un personnage auquel on a fait allusion plusieurs fois, notamment pour dire que le divorce avait plongé Adam dans un état horrible. Et je n'ai pas du tout été déçue de la manière dont Patricia Briggs nous l'a présentée ! C'est une véritable manipulatrice égoïste, qui ferait tout pour garder le contrôle sur ceux qui l'entoure. Elle a ce talent pour s'intégrer de nouveau dans la meute et de tout faire pour dévaloriser Mercy. J'ai vraiment eu envie de lui une ou deux bonnes baffes à certains moments ! Mais heureusement que notre coyote ne va pas se laisser faire. Elle va souvent laisser courir, pour ne pas blesser Adam et Jesse, mais on la voit très vite bouillir, et surtout regagner le respect de la meute. Ils la considèrent peut-être comme plus faible qu'eux, mais ce n'est pas une frêle humaine sans défense : elle est maligne, intelligente, elle peut faire certains coups déloyaux, mais sera toujours prête à protéger ou défendre ceux qu'elle aime sans pour autant se faire marcher sur les pieds.
Plusieurs intrigues en parallèle, qui finissent par se télescoper et entrer en collision, jusqu'à un final toujours aussi époustouflant. La faille de la nuit compte actuellement parmi mes préférés de Mercy Thompson, je suis à chaque fois de plus en plus captivée et accro aux aventures de Mercy & Ce.
Un tome où on a notre lot d'actions, d'aventures, de retournements, de suspense, de sentiments... Le seul reproche que je puisse faire : c'est beaucoup trop court et ça se lit beaucoup trop vite.
Vivement la suite !



Mercy Thompson, Tome 1 : L'Appel de la Lune
Mercy Thompson, Tome 2 : Les Liens du Sang
Mercy Thompson, Tome 3 : Le Baiser du Fer
Mercy Thompson, Tome 4 : La Croix d'Ossements
Mercy Thompson, Tome 5 : Le Grimoire d'Argent
Mercy Thompson, Tome 6 : La Marque du Fleuve
Mercy Thompson, Tome 7: La Morsure du Givre
Mercy Thompson, Tome 8 : La Faille de la Nuit



Logo Livraddict

16/12/2014

L'étrange vie de Nobody Owens, de Neil Gaiman

L'étrange vie de Nobody Owens

Neil Gaiman



Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux...


L'étrange vie de Nobody Owens est un livre qui me tentait depuis un certain temps, et le swap avec ma LFQLSD a été l'occasion de le lire !
Un petit enfant vagabonde hors de chez lui. Précisément la nuit où Le Jack, le membre d'une confrérie secrète, tue sa famille. Cet enfant va entrer dans le cimetière voisin, bien sûr hanté par des fantômes. Un couple de fantôme, Monsieur et Madame Owens, vont l'adopter et lui donner un nom : Nobody Owens. Il va grandir dans ce cimetière, élevé à la fois par les Owens, mais aussi par l'intégralité des personnes habitant dans ce cimetière et par son tuteur, Silas, qui semble être le plus étranges des habitants.
Nobody est aussi vivant que vous et moi. Mais sa grande particularité est d'être un vivant habitant dans un cimetière rempli de fantômes. Nobody va être très ignorant des us et coutumes du monde vivant, il comprend très mal ce monde même s'il a envie de s'y aventurer. Mais du coup il apprend des choses ignorées des vivants et seulement accessibles aux décédés, il acquiert une grande connaissance du passé...
Peu à peu, Nobody va se rendre compte qu'il est vraiment très différent : il n'appartient pas réellement au monde des vivants, mais pas non plus au monde des morts. Vivre de cette manière n'est décidément pas facile ! Surtout lorsqu'il y réfléchit davantage, et se met à se questionner sur ses véritables parents. Qui sont-ils ? Pourquoi n'est-il pas avec eux ? Comment sont-ils morts ? De fil en aiguille, il apprend que l'assassin de ses parents est toujours en activité, et bien déterminé à achever son travail...
Cela faisait un bon moment que L'étrange vie de Nobody Owens me tentait. J'étais très tentée, par le résumé, par la couverture, par la biographie de l'auteur... Donc je suis très ravie d'avoir pu lire ce livre ! Dès les premières lignes, je m'y suis plongée avec un très grand plaisir. Tout était conforme à ce que j'espérais. L'étrange vie de Nobody Owens s'est révélé non seulement une histoire particulièrement intéressante, mais Neil Gaiman a surtout une écriture à la fois très grave et très légère, surtout très poétique. Et la cerise sur le gâteau, la version de J'ai lu que je possède a également mis des illustrations, qui s'accordent très bien à l'histoire et qui sont absolument magnifiques. Une fois accrochée, j'ai été prise jusqu'au bout : un pur plaisir !
On rencontre des vivants et des morts, des fantômes, des goules et des vouivres. Il y a de l'amitié et de l'amour, mais également une enquête de la part de Nobody pour découvrir son passé, mais surtout savoir de quoi sera fait son avenir. L'étrange vie de Nobody Owens se révèle un émouvant récit initiatique, avec pleins de personnages tous plus intéressants et captivants au possible, des intrigues parfaitement dosés, des situations tour à tour effrayantes et attendrissantes... Et maintenant que j'ai lu celui-ci, j'ai très envie de découvrir Coraline !
Une excellente surprise : une histoire émouvante, toute en finesse, à découvrir absolument !




Logo Livraddict

14/12/2014

In my mailbox ≠05

Encore une fois, ça fait un bon moment que je n'ai pas fait ce rendez-vous... Mais comme en ce moment je suis plutôt raisonnable (achats de Noël oblige), j'ai très peu craquée pour moi. Mais quand même un peu ! Alors, voici les nouveaux dans ma PAL :



- Mercy Thompson, Tome 8 : La faille de la nuit, Patricia Briggs
Je ne pouvais décemment pas passer à côté des nouvelles aventures de Mercy ! C'est mon coyote préféré, et je suis impatiente de voir dans quels nouveaux ennuis elle va se fourrer.
Fuyant son nouveau petit ami violent, Christy, l'ex-femme d'Adam, fait un retour fracassant dans les vies d'Adam et Mercy. La cohabitation n'est pas simple. Surtout lorsque Christy décide de monter la meute contre Mercy afin de récupérer son ex-mari. Et la situation empire lorsque son petit ami retrouve sa trace : les cadavres s'empilent et Mercy va devoir mettre ses problèmes personnels de côté pour affronter une créature bien décidée à mettre son monde à feu et à sang !


- Princess Bride, William Goldman
C'est un livre que j'ai lu il y a quelques années, dans la version de Milady maintenant épuisée. Comme j'en garde très peu de souvenirs, j'ai eu très envie de le relire, et après moult tergiversions, je me le suis offert dans l'édition collector des 40 ans. Une fois fini, je me refais le film !
Un récit de duels à l'épée, de vengeance, de passion et de miracles. Ce conte intemporel écrit par S. Morgenstern – redécouvert et merveilleusement abrégé par William Goldman – est peuplé de personnages aussi inoubliables que Westley, le beau valet de ferme qui risque sa vie pour la femme qu'il aime ; Inigo Montoya, le bretteur espagnol qui ne vit que pour venger la mort de son père ; et bien sûr, Bouton d'or : la princesse, la femme idéale, la plus belle de toute l'histoire du monde.


- Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère... et retrouvé l'amour, S.G Browne
Celui-ci, je ne me le suis pas acheté, je l'ai gagné grâce au concours de la Tête dans les livres, merci beaucoup ! J'ai hâte de le commencer, sachant que ça faisait un moment que j'étais très tentée !
Andy vit en paria depuis sa résurrection spontanée après un accident de voiture. Ce nouveau zombie n'a pour morne horizon que le cellier familial, où il cuve les grands crus de son père, et ses réunions mensuelles aux Morts-Vivants Anonymes.
Mais lorsqu'un zombie solitaire l'initie aux bienfaits régénérateurs de la chair humaine, Andy décide de lutter pour ses droits civiques. Débute alors un voyage improbable qui le mènera de la morgue au rôle très médiatisé de porte-parole de la cause zombie, en passant par des séjours à la SPA reconvertie dans l'accueil de zombies fugueurs et aux plateaux d'Oprah Winfrey. Sombrement drôle, étrangement touchante et suffisamment saignante, l'odyssée du premier mort-vivant contestataire de l'Histoire vous fera probablement mourir de rire. Mais auparavant, vous devrez avoir fait connaissance avec tous les amis d'Andy...

13/12/2014

Cette semaine en librairie... ≠10

Bonjour mes Chatons !
Heureux de retrouver ce petit rendez-vous ? C'est parti pour une nouvelle liste de trois titres, en espérant qu'ils vous tentent ! N'hésitez surtout pas à partager vos chroniques, que ce soit sur ceux-là ou sur les titres des rendez-vous précédents !



Les luminaires, Eleanor Catton

Éditeur : Buchet Chastel
Date de parution : 31/12/2014
ISBN : 978 22 83 02 64 89

Nouvelle-Zélande, 1866. En pleine ruée vers l'or, l'île voit débarquer sur ses côtes tout ce que la vieille Europe compte d'ambitieux et de désespérés. Parmi eux, Walter Moody, un jeune britannique ruiné bien décidé à trouver fortune accoste au port d'Hokitika, sur la côte Ouest, après un éprouvant voyage. Mais une étrange assemblée l'attend dans le petit hôtel où il a trouvé refuge. Là, dans une atmosphère des plus tendues, douze hommes du cru tiennent une réunion secrète pour tenter d'élucider des faits étranges qui agitent la communauté depuis plusieurs semaines. Un riche notable a disparu, une prostituée a tenté de mettre fin à ses jours, et on a découvert une immense fortune dans la maison d'un pauvre ivrogne, mort lui aussi. Moody succombe bientôt à l'irrésistible attrait du mystère et se retrouve plongé dans un entrelacs d'intrigues et de destins vertigineux. Formidable restitution des grands romans anglo-saxons du XIXe siècle, Les Luminaires est une narration ambitieuse dont la structure emprunte à l'astrologie pour livrer un inoubliable roman d'amour, une histoire de fantômes, de pouvoirs et d'énigmes insolubles campés dans une Nouvelle-Zélande où la fièvre de l'or est reine.



Kushiel Tome 3 : L'avatar, Jacqueline Carey

Éditeur : Milady
Date de parution : 05/12/2014
ISBN : 978 28 11 21 36 26

Le destin réserve une ultime épreuve à Phèdre, la belle courtisane qui éprouve le plaisir dans la souffrance. Elle n'a jamais oublié Hyacinthe, son ami d'enfance, et cherche depuis dix ans la clé qui le libérera de son asservissement : elle se lance dans sa dernière chance de le secourir, une quête qui la conduire au bout du monde, à la merci de seigneurs de guerre déments et face à un pouvoir terrifiant...



Le monde de la fin, Ofir Touché Gafla

Éditeur : Actes Sud
Date de parution : 07/01/2015
ISBN : 978 23 30 03 97 76

En tant qu'épiloguiste (il réécrit la fin des romans), Ben Mendelssohn apprécie les finales inattendus. Mais le décès prématuré de sa femme est un dénouement qu'il n'accepte pas, et il est prêt à tout pour la retrouver, même si cela signifie rejoindre l'au-delà. Une balle dans la tête plus tard, Ben se retrouve dans l'autre monde, où il découvre des villes dans lesquelles les défunts vivent une seconde vie, et des arbres de vie gardés par des hommes qui n'ont jamais vécu sur Terre. Mais impossible de trouver Marianne. Il engage alors un détective, sans savoir que sa quête aura des conséquences dans le monde des vivants.

12/12/2014

Les Âmes Vagabondes, de Stephenie Meyer

Les Âmes Vagabondes

Stephenie Meyer



La Terre est envahie.
L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés.
Mélanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier.
L'amour pourra-t-elle la sauver ?



Après avoir lu la série Twilight, j'étais curieuse de voir ce nouveau roman de Stephenie Meyer. J'étais à la fois impatiente de le lire mais aussi dans l'expectative : allait-elle se reposer sur ses lauriers et ne refaire qu'une autre version de sa saga à succès ? Car il y a beaucoup d'éléments semblables au vu du résumé : de l'amour contrarié, du fantastique (ici l'invasion des âmes « remplace » les vampires et autres loups-garous)... Donc, je me suis lancée, un peu dubitatif, dans la lecture des Âmes Vagabondes !
Le monde est envahi par des aliens. Pas par des aliens voulant à tout prix annexer une nouvelle planète, à grand renfort de sang et d'armes. Origine est leur planète natale, où ils peuvent vivre en dehors d'un hôte. S'étant fait eux-mêmes envahir, ils ont pris conscience qu'ils pouvaient survivre dans des êtres pensants, les poussant à coloniser peu à peu différentes planètes, dont la Terre, qui fait partie d'une de leur dernière « acquisition ».
Contrairement à la plupart des hôtes, les êtres humains ont leurs propres résistants. Se rendant compte qu'ils étaient envahis, ils ont réagis, mais trop tard. Il existe peu d'humains libres désormais, et les âmes ont annihilés l'esprit du corps qu'ils occupent. Mélanie Stryder a échappé à la capture pendant des années, mais a fini par être capturée. C'est l'âme Vagabonde qui sera insérée, les Traqueurs, des âmes chargées de capturer les derniers humains libres, espéraient qu'elle les conduise à ses complices. Mais voilà, il semble que l'âme humaine ne disparaisse pas toujours au profit de la nouvelle âme implantée dans le corps... Mélanie reste bien présente, mais incapable de bouger ou de réagir par elle-même. Elle ne va pas se laisser faire pour autant, déversant ses souvenirs dans leur tête commune, poussant Vagabonde à s'attacher notamment à deux personnes : Jamie Stryder, son petit frère, et Jared Howe, l'homme dont elle est amoureuse.
Se lançant à leur recherche, Vagabonde les retrouves dans une cachette, au fin fond d'un désert. Capturée, elle n'est vue que comme une Âme, une ennemie. Personne ne sait que Mélanie est encore à l'intérieur d'elle, ni est disposée à la croire, à part peut-être Jamie, qui voit bientôt en elle une amie, et Jebediah, l'oncle loufoque de Mélanie, le premier à découvrir son existence. Quand à Jared, la perte de Mélanie l'a rendu encore plus dur et cruel, et se comporte de façon abominable avec Vagabonde presque tout au long du roman.
Donc, après hésité, j'ai commencé Les Âmes Vagabondes. Mais dès les premières pages je me suis retrouvée plonger dans un patchwork d'émotions. Evidemment, comme au vu des phrases d'accroches, l'amour est le point central de ce récit. Mais il n'est pas le seul ! Stephenie Meyer nous fait redécouvrir toute la gamme des émotions humaines à travers Vagabonde. L'âme n'était pas habitué au corps humains et à ses violentes réactions, plus excessives que toutes celle des corps qu'elle avait précédemment occupée (car elle en est quand même à environ 9 cycles différent). Il y a la peur, la joie, le bonheur, la colère, l'incertitude, la jalousie... Elle côtoie la violence et l'amour, la colère mais aussi l'amitié. Les premières semaines ont été particulièrement difficiles. Vagabonde est une âme apparemment plus résistante que les autres, mais qui est comme la majorité de son espère : douce, révulsée par la violence, plus peace and love que batailleuse ! Contrairement à Mélanie, qui a le sang vif, un caractère explosif. C'est très dur pour elle d'être enfermée dans son propre corps, sans rien pouvoir contrôler. Au fil du temps, ces deux âmes vont devenir très proches, se considérant comme des amies, presque des sœurs. Très généreuse, laissant passer les autres avant elle-même, Vagabonde s'est laissé « contaminer » par les émotions humaines qu'elle ressent. Elle aime Jamie et Jared d'abord grâce aux souvenirs de Mélanie, avant de s'attacher à eux à sa propre manière. Mais elle va nouer des relations par elle-même sans avoir l'affection préalable de Mélanie. Elle va avoir une relation très proche de Jebediah, son premier protecteur, il l'a fait accepter dans la communauté très réticente, il l'a accepté et soutenue dès le début. Mais Vagabonde va avoir d'autres amis, comme Walter, mais il y a surtout Ian O'Shea. Au début, avec son frère Kyle, il va tenter de la tuer, rejetant totalement sa présence. Mais peu à peu, son regard va changer sur elle, il va se rendre compte que l'invasion ou la perte d'êtres chers n'est pas de sa faute. Il va tomber amoureux de Vagabonde, ce qui introduit tensions et rivalités au sein de l'histoire entre Mélanie et Jared. Mélanie refuse totalement Ian et son amour, ce qui empêche Vagabonde de réagir. Jared est son rival pour obtenir Vagabonde, mais Jared a beau refuser l'âme, il refuse que l'on touche au corps de Mélanie... Autant vous le dire tout de suite, je suis team Ian ! C'est un des personnages les plus profonds et captivants, mon chouchou. Au début, il n'a pas le beau rôle, mais c'est celui qui évolue le plus. Son amour pour Vagabonde est touchant et profond, il est toujours là pour elle, sans jamais s'imposer tout en asticotant quand même Mélanie de temps en temps !
Autant Jared m'a à la fois intéressée et profondément énervée. Certes, je serais aussi furieuse si je voyais revenir ma copine avec une âme à l'intérieur, mais la façon dont il se compte avec Vagabonde jusqu'à la fin m'a franchement mis en boule. Heureusement qu'il y a des moments où il s'amende ou que Gaby (le surnom de Vagabonde en français) ne se laisse pas faire. J'ai apprécié particulièrement le moment dans l'infirmerie où elle lui dit qu'elle est la femme dans son espèce ! Il aide peut-être ou protège Gaby, mais surtout pour ne pas blesser le corps de Mélanie, il refuse de croire Vagabonde, doute de la présence de Mel... Bref, parfois charmant, souvent antipathique ou presque, un personnage très ambivalent, que j'aurais bien envie de gifler une fois ou deux.
Stephenie Meyer décrit parfaitement ses personnages et leurs émotions. Pas besoin d'être un grand sensible pour apprécier l'histoire d'amour, le triangle amoureux (pour une fois c'est plutôt bien amené, miracle !), mais aussi la quête de Vagabonde. La Terre n'est pas comme les autres mondes qu'elle a connus, et c'est une bataille de tous les instants. Pour comprendre le monde qui l'entoure, les émotions qui l'envahissent, la manière d'y réagir... Ce n'est pas comme dans Twilight, où je trouvais souvent l'histoire (et pas seulement l'histoire d'amour) niaise et gnan-gnan. Non, Stephenie Meyer a écrit dans Les Âmes Vagabondes quelque chose de bien meilleur, de beaucoup mieux travailler et écrit, plus adulte et beaucoup plus intéressant ! Les émotions sont au cœur du roman, le point essentiel, et elles sont toutes parfaitement décrites, sensibles, j'ai été profondément touchée du début à la fin.
Partie pour être une déception, ce roman de Stephenie Meyer s'avère, comme vous l'avez sans doute remarqué, un véritable coup de cœur ! A ceux qui ont lu Twilight : n'hésitez pas à lire Les Âmes Vagabondes, sans conteste bien meilleur pour moi. Mieux écrit, mieux travaillé, beaucoup plus émouvant et intense, c'est vraiment un roman excellent, que je relis et relis encore, en étant toujours emportée par un flot d'émotions !




- En tous ces millénaires, les humains n'ont jamais pu définir l'amour.
Quelle est la part physique ? Quelle est la part mentale ?
Est-ce le fruit du hasard ou du destin ? Pourquoi des unions
parfaites sur le papier s'écroulent-elles ? Pourquoi des couples
improbables résistent-ils à tous ? Je ne connais pas plus les
réponses qu'eux. L'amour est là ou pas, c'est tout.

- Ce n'est pas vrai. Ce n'est pas le visage,
mais les expressions que tu y mets ;
ce n'est pas la voix, c'est ce que tu dis.
Ce n'est pas la plastique de ce corps,
c'est ce que tu fais avec.
C'est toi qui es belle.



Logo Livraddict