27/02/2015

Tag « La liste de Ross »

Je ne suis pas une spécialiste de Ross, mais apparemment dans Friends (une série que je n'ai jamais regardée et qui ne me tente pas des masses, je dois dire...) il aurait fait une liste de 5 personnalités, avec lesquels on serait prêt à flirter si on les rencontrait. Donc, évidemment, je n'ai pas pu résister !
Il y a une quantité d'autres hommes que j'aurais voulu mettre (comme Ralph Fiennes, Johnny Depp, Theo James, Benedict Cumberbatch, Colin Farrell, Timothy Dalton, Christian Bale, Gary Oldman, Colin O'Donoghue, Michael Fassbender...), mais ce sera pour une prochaine fois !


5 Tom Hardy
Tom Hardy, ou une des grosses révélations en matière d'acteur en ce qui me concerne. Je l'ai vu dans Bronson, et même si le film ne fait pas partie de mes préférés, la performance de Hardy est juste extraordinaire. J'ai vu ensuite le monsieur dans des films comme RocknRolla (un petit rôle, mais très bon !), Les Hauts de Hurlevent (il fait un excellent Heathcliff), Warrior (un rôle de gros dur, mais si émouvant...), La Taupe (moins convaincue, mais quand même bon), Inception (vraiment très très bon !), The Dark Knight Rises (peut-être pas aussi inoubliable que le Joker, mais quand même excellent !). Je pourrais en faire une tartine sur tous ses rôles, qui m'ont tous plu, chacun à leur manière. Je ne saurais trop vous conseiller de vous y intéresser !


4 Christopher Eccleston
Je l'ai découvert grâce à Doctor Who (une des meilleures séries de tous les temps !), et j'ai été conquise immédiatement ! Souvent, c'est davantage David Tennant qui revient et qui est considéré comme THE Docteur. Je l'aime beaucoup, mais non, pour moi c'est Christopher Eccleston qui est le meilleur (mon petit cœur saigne toujours de son départ de la série...). Un acteur charismatique, talentueux, peut-être un peu trop rare sur les écrans malheureusement, mais qui se démarque toujours lorsqu'il apparait ! Et puis surtout, je l'aime d'amour et puis il a une voix absolument magnifique ! (Oui, voilà, vous le savez maintenant, je fais une fixation sur les voix des gens. Voilà voilà.)


3 Matthew Macfadyen
N'en déplaise à Colin Firth, Matthew Macfadyen est mon Mr Darcy préféré. Parce que c'est le premier que j'ai découvert, mais aussi parce qu'il colle parfaitement à ma vision : distant à cause de son rang, mais aussi faussement orgueilleux à cause d'une grosse timidité. Vrai ou faux, c'est toujours comme ça que je me le suis représenté. Et puis bon, Matthew Macfadyen a fait pas mal d'autres choses très bien (sauf pour ce qui est des Trois Mousquetaires, que vous pouvez jeter à la poubelle). Mais à part ça, il a joué des séries comme MI-5, Little Dorrit ou Ripper Street, qui sont à voir IMPÉRATIVEMENT ! Mais il y a également des films comme Joyeuses funérailles, Frost/Nixon, Anna Karenina... Un acteur qui fait définitivement partie de mon Top 5, et que j'aime !


2 Richard Armitage
Ah, j'ai longtemps hésité à le mettre en première position... Mais finalement en deuxième, après un débat très serré ! J'ai longtemps ignoré l'existence de Richard Armitage (comment ai-je pu m'en passer ??), mais heureusement j'ai fini par le connaitre (mais si jamais quelqu'un peut me le présenter, il aura droit à la reconnaissance éternelle et du chocolat à vie. C'est dit.) Je l'ai découvert en premier dans l'adaptation du roman d'Elizabeth Gaskell, Nord et Sud. Choc et révélation ! Il campe une magnifique interprétation de Thornton, en faisant un de mes acteurs préférés. Vous avez pu le connaître également en tant que Thorin dans Le Hobbit, en Guy de Gisborne dans Robin Hood, en Lucas North dans MI-5, en John Porter dans Strike Back... Le monsieur a une prestance physique impressionnante (oui je le trouve beau), une voix à tomber (grrraou !) et un talent de monstre. Qu'attendez-vous pour faire sa connaissance ? (Pas touche, il est à moi !)


1 Viggo Mortensen
Et le premier de la liste eeeeest... Viggo Mortensen ! Il s'en est fallu de peu, la bataille entre lui et Richard Armitage était très serré ! Mais ma préférence va quand même au Roi Aragorn plutôt qu'au Roi sous la Montagne (mais de peu). Je l'ai découvert, comme beaucoup je pense, en tant qu'Aragorn dans Le Seigneur des Anneaux. Il y campe un personnage tout en nuance, vraiment magnifiquement interprété. Si vous avez l'envie et l'occasion, n'hésitez pas à regarder The Indian Runner, USS Alabama, Meurtre parfait, Les promesses de l'ombre, il y est vraiment excellent ! Mais en plus d'être un acteur talentueux, il est également poète et photographe, peintre, il a sa propre maison d'édition, il parle couramment anglais, espagnol, danois et a de très bonnes bases en français, italien, suédois et norvégien. Quand je vous dis qu'il a tout pour lui ! Et puis surtout je trouve qu'il vieillit très bien, il me fait toujours autant craquer !




Pour toutes les personnes qui auraient envie de faire ce Tag, n'hésitez pas ! Et puis à me mettre aussi votre lien dans les commentaires que j'aille voir votre sélection ! (LFQLSD, tu le ferais dis ? Cinq beaux gosses de la semaine au lieu d'un seul ;) !)

26/02/2015

La fille automate, de Paolo Bacigalupi

La fille automate


Paolo Bacigalupi



Lu dans le cadre du challenge Un mois = Une consigne.
(Mois de février)


Fin du XXIe siècle, après le grand krach énergétique, la calorie est devenue l'unité la plus recherchée. Anderson Lake travaille en Thaïlande pour AgriGen, une multinationale agroalimentaire. Sa couverture de gérant d'usine lui permet de passer au peigne fin les marchés des rues de Bangkok à la recherche de denrées que l'on croit disparues. Là, il rencontre Emiko.
Emiko est la Fille automate, une belle et étrange créature abandonnée. Emiko n'est pas humaine, elle fait partie du Nouveau Peuple, c'est un être artificiel élevé en crèche et programmé pour satisfaire les caprices décadents d'un homme d'affaires de Kyoto.
Considérés comme des êtres sans âme par certains, comme des démons par d'autres, les automates sont des esclaves, des soldats et des jouets pour les plus riches dans ce futur proche et effrayant où les sociétés de calories dirigent le monde. L'ère du pétrole est passée, et les effets secondaires des pestes génétiquement modifiées ravagent la terre.
Qu'arrive-t-il quand les calories deviennent monnaie ? Quand le bioterrorisme devient un outil de profit pour les entreprises ? Quand les dérives génétiques dudit bioterrorisme forcent l'humanité à basculer dans l'évolution posthumaine ?
 



Tout d'abord, merci à LivrOns-nOus de m'avoir offert ce livre !
Dans un monde futuriste pas si éloigné que ça, l'épuisement des énergies fossiles a considérablement changé la face du monde. La bio-ingénierie est devenue est la nouvelle énergie que tout le monde s'arrache. Anderson Lake travaille à Bangkok pour une entreprise américaine d'agroalimentaire. Sa mission : arpenter les marchés pour trouver des souches locales, indispensables pour se tenir à niveaux dans ce milieu impitoyable.
Au cours d'une de ses escapades, il va croiser la route d'Emiko, une fille-automate, créé de toutes pièces pour satisfaire les besoins des plus vils et des plus puissants. Elle appartenait autrefois à un bon maître mais depuis son départ, elle est tombée entre les mains de personnes plus soucieuses de se faire de l'argent à tout prix que de s'intéresser à ses sentiments.

Dès les premières lignes, Paolo Bacigalupi nous dépeint un monde décadent, où peu importe quelles sont les énergies du moment, chaque personne est plus intéressée par faire du profit grâce à celles-ci plutôt que de penser à protéger le monde qui nous entoure. Le résultat ? Les maladies se sont adaptées plus vite que les OGM, tous les pays sont dépendants de souches modifiées et peuvent à peine assurer leur autonomie alimentaire, le niveau des océans ont montés, noyant une bonne partie des continents que nous connaissons... Un monde futuriste, mais qui n'est pas si abracadabrant que ça. Au niveau où nous allons actuellement, des scénarios catastrophes comme celui-ci sont tout à fait possible et envisageable. La fille automate est un excellent livre de science-fiction, notamment grâce à ces questions que se pose l'auteur. Jusqu'où peut aller l'homme ? La Terre va-t-elle pouvoir encore nous fournir longtemps en denrées et en énergie ? Paolo Bacigalupi soulève des faits et des questions sur lesquels on devrait tous s'interroger.
Pour ce qui est de l'univers, c'est très dense, beaucoup de choses à assimiler : les enjeux énergétiques et génétiques vont bien sûr de pair avec la politique, trois grands groupes s'affrontent pour le monopole des marchés (le ministère de l'environnement, le Commerce et les sociétés caloriques), mais le grand point positif est cette capacité de l'auteur à nous dépeindre des tableaux très vivants, tellement réaliste que l'on a véritablement l'impression de se mêler aux personnages du livre.
Des personnages tous plus captivants les uns que les autres. Comme Hock Seng, un réfugié qui ferait n'importe quoi pour retrouver son luxe d'autrefois ; Anderson et Carlyle, qui souhaitent s'enrichir et atteindre leur idéaux ; le président du Commerce qui recherche avec passion encore plus de pouvoir... Et au milieu de tout ça, Emiko, la fille automate. Créé et modifiée génétiquement, son ADN l'oblige à obéir et à se chercher un maître comme un chien, même si elle désirerait plus que tut être libre. Un beau panel de personnages, tous plus intéressants les uns que les autres !
Le seul point négatif à soulever est cette ambiance très particulière, qui demande un certain temps d'adaptation avant de se plonger véritablement dans l'histoire. Surtout que le côté très mélangé de la population de Bangkok entraîne des termes linguistes qui ne sont pas traduits. Du coup, je me suis plus interrogée sur la signification de ces mots que sur l'histoire, ce qui peut entraîner un sentiment de désorientation au début. Mais une fois qu'on s'accroche bien à l'histoire, c'est parti !
La fille automate est réaliste et inquiétant, il nous force à nous interroger sur nous-même et le monde qui nous entoure, on ne peut que réfléchir aux choix que nous faisons... Un livre de Science-Fiction que je recommande particulièrement, pour ses personnages singuliers et une histoire très forte !



Logo Livraddict

24/02/2015

Formule Deux en Un ! ≠01

Bonjour mes Chatons, et bienvenue dans la nouvelle Formule deux en un ! Comme je n'avais pas tout à fait 10 titres pour le Top Ten Tuesday, je me suis dit que je pourrais vous rajouter trois titres sortis récemment. Un article, deux fois plus de plaisirs !



Top Ten Tuesday
Les 10 albums préférés pour enfants




L'ogre, le loup, la petite fille et le gâteau, Corentin
C'est l'histoire d'un ogre qui revient de la chasse. Il en ramène un loup, une petite fille et un gâteau. Mais il ne peut traverser la rivière qu'avec un seul passager à la fois... Un livre irrésistible pour ceux qui ne connaissent pas cette fameuse histoire et ceux qui croient la connaître !


Tout d'un loup, Géraldine Elschner, Antoine Guilloppé
J'avais les oreilles droites, des crocs blancs et pointus, l'échine un peu courbée sous mon poil argenté. "Tout d'un loup !" disaient les gens. Personne ne m'approchait. Personne n'aurait osé. Mais un jour...


Chhht !, Sally Grindley Peter Utton
Chut ! C'est à pas de velours que les petits doivent avancer au fil des pages de cet ouvrage pour ne pas réveiller le géant ! Dès la couverture, les impressionnantes perspectives des illustrations de Peter Utton plongent l'enfant dans l'univers d'un château habité par un colosse effrayant dont nul ne sait de quoi il est capable si on le réveille...


Blaise et le Kontrôleur de Kastatroffe, Claude Ponti
Une nuit, l'orage éclate en tonnerre et la maison des poussins est foudroyée du haut en bas. Aussitôt le Kontrôleur de Kastatroffe arrive. Blaise et les poussins n'ont pas de permis de foudroyage de maison. Ils doivent payer une amende. Sinon ils seront emprisonnés DANS le Kontrôleur. Où trouver une amende ? Sur quel arbre ? Dans quelle forêt ? Et comment la payer à temps ? C'est alors que commence pour les poussins une longue quête effrénée et sans frein.


Les Trois Brigands, Tomi Ungerer
Il était une fois trois vilains brigands... dont la vie changea totalement le jour où ils rencontrèrent Tiffany, la petite orpheline. De trois méchants elle en fit ...des bienfaiteurs de l'humanité.



Roule galette, Natha Caputo (Auteur), Pierre Belvès (Illustrations)

Une galette s'ennuie à refroidir, se laisse glisser de la fenêtre et s'enfuie sur le chemin. Elle roule, elle roule, bat la campagne, chantonne, et échappe successivement à la convoitise d'un lapin, d'un ours, d'un loup. Mais quand le malin renard l'attire, que va-t-elle devenir ?


Cette semaine en librairie



Victor et Macha, Alona Kimhi

Éditeur : Gallimard
Date de parution : 19/02/2015
ISBN : 9782070141432

Victor et Macha ont seulement seize et dix-sept ans, mais ils en savent déjà long sur les vicissitudes de la vie. Après une enfance en Union soviétique, l'émigration en Israël au début des années soixante-dix leur fera connaître le goût amer d'une certaine adversité. Victor surtout souffre de la brutalité de ses nouveaux camarades, et trouve difficile de se faire une place dans cette société israélienne bousculée dans ses certitudes. Puis leurs parents meurent dans un accident de voiture, et avant que leur grand-mère Catherine puisse émigrer à son tour pour leur épargner les services sociaux, frère et sœur sont ballotés de kibboutz en internats.
Quand ils s'installent enfin tous les trois dans un appartement de la banlieue de Haïfa, Catherine a beaucoup de mal à se montrer à la hauteur et à donner de l'amour à ses petits-enfants. Macha, provocatrice et sûre d'elle, a d'autant plus d'ascendant sur son petit frère. Mais quand ce dernier se rapproche peu à peu de son camarade de classe Nimrod, un vrai « Sabra » qui le fascine, Macha réagit vivement. Trop vivement peut-être, et leur vie risque bien de basculer...


Dissidences, Hannah Michell

Éditeur : Les Escales
Date de parution : 12/02/2015
ISBN : 9782365691246

Fille d'une Anglaise qu'elle a peu connue, Mia se sent étrangère à la société coréenne ; elle se rebelle contre les valeurs traditionnelles de l'épouse de son père en travaillant à l'ambassade britannique de Séoul.
Son oncle, directeur d'une école controversée pour transfuges nord-coréens, a convaincu la belle-mère de Mia d'héberger un de ses élèves. La jeune femme est trop préoccupée pour prêter attention à l'étrange comportement du transfuge qui partage sa maison et aux dangereux secrets qu'il cache : elle nourrit un amour obsessionnel pour Thomas, un diplomate au comportement autodestructeur.
Quand Thomas est chargé d'un audit de sécurité sur le personnel de l'ambassade, il apprend les liens qui unissent Mia aux transfuges. Il est alors obligé d'examiner dans les moindres détails la vie de la femme qui le fascine.


Dribble, Sérgio Rodrigues

Éditeur : Seuil
Date de parution : 19/02/2015
ISBN : 9782021182903

Après vingt-six ans de brouille, Murilo, un journaliste sportif qui a connu son heure de gloire dans le Rio des années 60, convoque son fils Neto à des rendez-vous de pêche ponctués par le visionnage des grands moments du football. Vouant une véritable haine à ce père tyrannique, Neto attend une demande de pardon et une explication sur la disparition de sa mère, Elvira. Mais Murilo se contente de lui remettre un manuscrit où il est question d'un joueur de football visionnaire et génial, depuis ses débuts glorieux jusqu'à sa fin tragique.
Au fil des rencontres entre le père et le fils se dessine l'histoire d'une relation douloureuse et incroyablement perverse. S'inspirant de l'art du dribble qu'il a longuement médité, Murilo finit par tendre à son fils un piège machiavélique - le football lui dictant sa dernière vengeance.

23/02/2015

Kate Daniels, Tome 5, de Ilona Andrews

Kate Daniels, Tome 5
Meurtre Magique

Ilona Andrews



Plongée dans une guerre entre la magie et la technologie, Atlanta n'a jamais été aussi mortelle. Heureusement, Kate Daniels est sur le coup. Kate Daniels a peut-être quitté l'ordre des Chevalier de l'Aide Miséricordieuse, mais elle est toujours plongé jusqu'au cou dans les affaires surnaturelles. Où elle le serait si quelqu'un voulait bien l'engager.
Lancer sa propre affaire est plus difficile qu'elle ne l'aurait cru - surtout maintenant que l'Ordre a sali son nom, et que beaucoup de clients potentiels sont effrayés à l'idée d'offenser le Seigneur des Bêtes, qui vient juste de faire de Kate sa compagne.
Alors quand le premier Maitre des Morts d'Atlanta l'appelle pour lui demander de l'aide sur le cas d'un vampire en liberté, Kate saisit au vol la chance de prendre un boulot rémunéré. Rapidement l'affaire n'est plus un cas isolé et Kate doit trouver l'origine de tout ceci - rapidement, ou la cité et tout ceux qui lui sont proches pourraient bien payé le prix ultime...




Après que la maison d'édition Bragelonne et Milady ait décidé d'abandonner la série Kate Daniels, je me suis décidée à acheter le tome 5, Magic Slays, en Version Originale. Pour une fois que je suis suffisamment accro à une série et suffisamment “désespérée” pour la lire en anglais !
Dans Magic Slays, la vie se précipite encore davantage pour Kate. Dans Blessure Magique, elle s'est retrouvée à lutter contre sa tante Erra, la sœur de Roland. Cet affrontement conduit Kate à une confrontation imminente avec son père, ce qui la pousse à révéler son identité à Curran. Acceptant totalement la jeune femme, ils restent ensemble pour le meilleur et pour le pire.
Surtout qu'en ce moment, la vie n'est pas tout à fait rose pour Kate ! Après avoir quitté avec fracas l'Ordre par opposition aux vues de Ted (qui considèrent les Changeformes comme des rebuts d'humanité), la Meute offre à Kate son propre Ordre. Mais les débuts sont très difficiles, surtout lorsque l'on sait que l'Ordre fait tout pour salir sa réputation et que les gens ont peur de la Meute...
Mais heureusement, une affaire se présente : Ghasthek, le premier Maître des Morts d'Atlanta, vient lui demander de récupérer un vampire en liberté. Rapidement, cette affaire va évidemment prendre des proportions colossales, car ce n'est apparemment pas un accident, et il n'est pas isolé !
Heureusement que Kate va pouvoir compter notamment sur son amie Andrea pour résoudre cette nouvelle enquête, car entre cette nouvelle énigme à élucider, sa pupille Julie, sa relation avec Curran et son boulot de Dame Alpha de la Meute, Kate ne sait vraiment plus où donner de la tête !
Magic Slays est la parfaite continuité des tomes précédents. Révélation sur le passé de Kate, sa nouvelle vie qui commence, sa relation avec Curran a beau être plus stable et bien établie elle est toujours aussi explosive et marrante, une enquête complexe et intéressante, de la magie...
Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde pendant ce tome ! L'autre point fort des Ilona Andrews (un couple marié écrivant ensemble la série Kate Daniels) est une écriture forte, je voyais l'action se déroulait devant moi, c'est vraiment très visuel. Les dialogues sont incisifs, les descriptions nécessaires et bien dosées.
Si, comme moi, vous vous désespérez de lire un jour la suite des aventures de Kate Daniels en français, n'hésitez pas à encourager votre entourage de la commencer ! Et pour la poursuivre en anglais, je vous le conseille, le style est vraiment simple et très facile à lire, j'ai un niveau très faible en anglais mais j'ai pourtant bien compris la plus grande partie du livre !
Série vraiment captivante, Kate Daniels est l'un de mes plus grands plaisir de lecture !




- I'm an angel of death. I don't need night school, woman.



- Do you know what I did after I discovered the Beast Lord in my apartment ?
I put a knife to his throat.
And I changed the lock on my door.
Besides that, I had encouraged the Beast Lord prior to him breaking in.
I flirted with him, I kissed him, and I paraded around in front of him in my underwear.



- You acted like a idiot and got eight bullets for you trouble. Count yourself lucky that she didn't shoot you where it counted. If it had been me, I would've cut off your head and filed a police report after you were done bledding out on my carpet. Suck it up, learn from it, and move on. You get nothing.





Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique
Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique
Kate Daniels, Tome 3 : Attaque Magique
Kate Daniels, Tome 4 : Blessure Magique
Kate Daniels, Tome 5 : Meurtre Magique
Kate Daniels, Tome 6 : Magic Rises
Kate Daniels, Tome 7 : Magic Breaks
Kate Daniels, Tome 8 : Magic Shifts

Kate Daniels, Tome 9 : Magic Binds




Logo Livraddict

21/02/2015

La cicatrice du Diable, de Laurent Scalese

La cicatrice du Diable
Laurent Scalese



Paris, de nos jours...
Après la défenestration d'un scénariste du bureau de Cécilia Rhodes, célèbre productrice, le commissaire Milot, chargé de l'enquête, est peu convaincu par la thèse du suicide. Il établit un parallèle avec la mort de Lucie Drax, une jeune scénariste qui travaillait pour Cécilia trente ans plus tôt. Une affaire qui semble liée à l'histoire personnelle de Milot.
Autour de cette femme prête à tout pour parvenir à ses fins, gravitent un assistant fou amoureux, un mari richissime et un scénariste raté qu'elle exploite. Des pantins qui ne tarderont pas à vouloir jouer leur propre rôle...
Découvrant une femme impitoyable, le commissaire n'hésitera pas à faire saigner une ancienne et effroyable blessure : la cicatrice du Diable.



Après Le samouraï qui pleure et Le baiser de Jason, je me plonge toujours plus profondément dans le monde de Laurent Scalese.
Tout se passe à Paris, dans le monde de l'art, et plus spécialement dans le monde de l'audiovisuel. Cécilia Rhodes est une célèbre productrice, crainte pour ses humeurs et par la manière dont elle traite ceux qui travaille pour elle. Alors, le jour où un scénariste se donne la mort en se jetant de la fenêtre du bureau de Cécilia Rhodes, le commissaire Milot ne croit pas au suicide. Surtout pas après la mort, il y a une trentaine d'année, d'une scénariste appelée Lucie Drax, qui travaillait également pour Cécilia...
Le commissaire Milot va se plonger dans le monde impitoyable du show-biz, et découvrantla cicatrice du diable,laurent scalese,policier qu'autour de Cécilia Rhodes transite des personnes à la fois prêtes à tout pour percer ou pour attirer l'attention de Cécilia. Cette femme semble attirer les personnes comme le vinaigre attire les mouches. Elle est à la fois fascinante, terrifiante et impitoyable.
Les premiers romans que j'ai lu de Laurent Scalese m'ont vraiment captivée du début à la fin, et je n'ai absolument pas été déçue avec La cicatrice du Diable ! L'univers diffère de celui de la drogue ou des samouraïs, on se retrouve ce coup-ci dans le monde du cinéma. Un monde où tout le monde se veut meilleur que les concurrents, pas d'entraide ou d'échanges, on fait tout pour percer quitte à écraser ceux qui se trouvent sur le chemin. Cécilia Rhodes en est le parfait exemple : bien décidée à être reconnu dans le milieu, elle n'hésite pas à exploiter ceux qui travaillent pour elle, à voler leur travail et à les monter les uns contre les autres.
Laurent Scalese est toujours aussi fort pour écrire une intrigue simple en apparence, mais complexe lorsqu'on s'y plonge vraiment. Complot, meurtres, intrigues... Tout est très bien dosé, captivant, et j'ai été accrochée jusqu'au bout ! La cicatrice du Diable fait sans conteste partie de mes préférés. J'ai adorée détester Célia Rhodes, une femme antipathique au possible, mais avec ses failles et ses fêlures, que l'on comprend de mieux en mieux au cours de l'intrigue. Le personnage du commissaire Milot est tout aussi intéressant, et beaucoup plus sympathique ! Il va faire de cette enquête une affaire profondément personnelle, et les révélations sur lui ne seront faire qu'au compte-goutte. On se pose sans cesse des questions, jusqu'à la fin pour les dernières révélations et explications.
La cicatrice du Diable est un thriller très bien mené, bien ficelé et très bien écrit du début à la fin, je suis toujours fan de Laurent Scalese, très inventif et captivant. Si vous ne le connaissez pas encore, foncez !




Logo Livraddict

19/02/2015

La bibliothèque des cœurs cabossés, de Katarina Bivald

La bibliothèque des cœurs cabossés

Katarina Bivald



Tout commence par les lettres que s'envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d'échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu'Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu'Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel...



J'ai été d'abord attirée par la couverture, tout douce avec ses dessins et ses couleurs, mais aussi par le titre, qui interpelle toutes personnes attirés par les livres. Et évidemment, le résumé est également très intéressant !
Sara Lindqvist est une jeune femme de vingt-huit ans vivant en Suède, un véritable petit rat de bibliothèque qui ne vit que pas les livres. Amy Harris a soixante-cinq ans et vit dans une petite ville, Broken Wheel. Dame cultivée, elle est la seule amie de Sara, et invite la jeune femme chez elle pour des vacances. Lorsque Sara arrive chez Amy, elle apprend avec stupeur qu'Amy est morte...
Sara va se retrouver seule dans la maison d'Amy, sans savoir quoi faire. Les habitants de la ville vont organiser son existence pour elle, sans rien lui demander en retour. Petit à petit, une idée va faire son chemin dans sa tête : ouvrir une librairie dans un vieux local, avec tous les livres préférés d'Amy. Son idée ne va pas recueillir de nombreux adhérents, par manque d'esprit d'initiative, par peur du changement ou par paresse. Mais peu à peu, cette idée va se frayer son chemin et profondément changer la vie des habitants de Broken Wheel. Mais Sara va également évoluer : de petite personne timide, très mal dans sa peau, elle va devenir quelqu'un d'important, de brillant, et qui fait le bien autour d'elle.
Mais surtout le point que j'ai particulièrement appréciée et dans lequel je me suis reconnue, c'est la passion de Sara pour les livres. Sa passion est tellement contagieuse qu'elle va donner envie à tout le monde, et des personnes qui n'y étaient pas forcément destinés. Sara vit au rythme de ses histoires, c'est une amoureuse inconditionnelle des livres, elle m'a ému et fait rire à la fois. Mais malgré tout le changement positif, rien n'empêche le fait que Sara doive repartir au bout de trois mois, lorsque son visa arrive à expiration. Pour la garder avec eux, les habitants de Broken Wheel vont imaginer un plan délirant.
La bibliothèque des cœurs cabossés est une excellente découverte, j'ai été accrochée dès les premières pages. L'écriture de Katarina Bivald est simple mais directe, elle arrive parfaitement à faire passer les émotions et le ressenti des différents personnages, tous très différents mais très réels et bien décrits. La place des livres est particulièrement bien amenée dans l'histoire, et vraiment un des points forts : l'auteure a placé pleins de références, que ce soit à des classiques ou à des romans plus abordables, ça m'a rappelé pleins de livres que j'ai adorée ou des livres que j'aurais vraiment très envie de découvrir ! La bibliothèque des cœurs cabossés est un de ces romans qui fait vraiment du bien au moral, on sait que malgré tout ce que les personnages doivent endurer, tout finira bien. Bref, un petit roman doudou, une très belle histoire, et des personnages sympathiques.
A lire !


Logo Livraddict

17/02/2015

Top Ten Tuesday ≠25

Top Ten Tuesday
Les 10 problèmes que vous avez avec les livres


Dans la vie de chaque lecteur, il y a ces petits (grands) moments, parfois très douloureux, embarrassants, rigolos, ou invraisemblables. Partageons-les, que l'on sache que l'on n'est pas seuls !


1. Ne pas savoir quel livre lire en premier.

Hésiter dans les titres de sa PAL, pour finalement ressortir un roman déjà lu 20 fois.



2. Quand quelqu'un n'aime pas votre livre préféré.
Et là, je pleure. Ou j'essaye de le convaincre avec « Mais sérieux, c'est trop bien !! ». Et puis le frapper. Et pleurer encore.



3. Ranger sa bibliothèque.

Et se rendre compte qu'il y en a encore pleins à ranger, et que vous n'avez plus de place. Pas grave, je dors avec !

4. S'arrêter de lire pour aller dormir.
Et être encore plongé dans le livre 2h après...



 

5. Les changements de couvertures en cours de série.
Ou même de format...




6. Quand le héros fait de mauvais choix.

T'a beau lui gueuler « Va pas par-là, idiot ! », et qu'il y va quand même.



7. Les cliffhangers.

Et à ce moment, l'auteur qui nous annonce que le tome 2, ou 3, n'arrivera pas avant au minimum 1 an. Voire 2.

8. Quand vous avez prêté un livre et qu'on ne vous l'a jamais rendu.
Tu as son nom ? Son adresse ? Eh bien, on va lui rendre une petite visite...




9. Accepter que l'homme/la femme parfait(e) n'existe que dans les livres.

Aaah, les Darcy, Rochester, Thornton, Rhett Butler, et autres....



10. S'arrêter de lire en plein milieu d'une phrase car quelqu'un vous parle/il faut descendre du bus.

Et finalement louper son arrêt.



Et le BONUS, le pire de tout :

11. Rentrer dans une librairie. Sans argent, sans rien pouvoir acheter, et qu'il y a pleins de choses trèèès tentantes...










Alors, des points communs ? Oh oui, hein ! Bienvenue au club, lecteur.
Vois, tu n'es pas seul !! La force est avec nous.
Un jour, nous vaincrons !

14/02/2015

Saturday's Award Book ≠03

Le principe : Chaque semaine, un thème sera donné. Le but est de sélectionner, parmi les livres que l'on a lu, trois livres selon le thème (les nominés). Puis, parmi ces 3 livres, élire le gagnant (le vainqueur de l'Award en question).

Award du :
Livre-Que-Vous-Avez-Trop-Hâte-De-Sortir-De-Votre-PAL-Car-Vous-Etes-Persuadé-De-L'adorer-Et-Si-Ce-N'est-Pas-Le-Cas-Vous-Ne-Repondrez-Plus-De-Vos-Actes-Comme-Ca-C'est-Dit-Tout-Le-Monde-Est-Prévenu


Terre des oublis, Duong Thu Huong
J'ai beaucoup aimé les quelques autres titres que j'ai lu d'elle, alors j'espère ne pas être déçue par celui-ci, qui serait apparemment son meilleur !


The Big Sky, Tome 2 : La Route de l'Ouest, A.B Guthrie
Le premier tome, La captive aux yeux clairs, a été une excellente découverte et pratiquement un coup de cœur. Donc ce second tome a intérêt à me plaire !


Le sang de la mariée, Laurent Scalese
J'ai pratiquement tout lu de Laurent Scalese, alors il y a intérêt à ce que ce titre ne soit pas ma première déception ;) !


And the winner is...

The Big Sky, Tome 2 : La Route de l'Ouest, A.B Guthrie
J'en attends tellement, de ce livre ! J'espère qu'il sera comme le premier, une grande aventure en Amérique, avec trappeurs et Indiens, bisons et grands espaces, avec ce souffle équipe qui nous donne envie de partir à l'aventure !



13/02/2015

Le monde de la fin, d'Ofir Touché Gafla

Le monde de la fin

Ofir Touché Gafla



En tant qu'épilogiste, Ben Mendelssohn apprécie les finales inattendus. Mais le décès prématuré de sa femme est un dénouement qu'il n'accepte pas, et il est prêt à tout pour la retrouver, même si cela signifie rejoindre l'au-delà.
Une balle dans la tête plus tard, Ben se retrouve dans l'autre monde, où il découvre des villes dans lesquelles les défunts vivent une seconde vie, et des arbres de vie gardés par des hommes qui n'ont jamais vécu sur Terre. Mais impossible de trouver Marianne.
Il engage alors un détective, sans savoir que sa quête aura des conséquences dans le monde des vivants.



La nouvelle collection Science-Fiction d'Actes Sud m'attire depuis un moment, et j'ai enfin l'occasion de la découvrir grâce au Monde de la fin !
Ben Mendelssohn est un épilogiste, sa spécialité est de réécrire la fin des romans pour des auteurs qui n'ont plus d'idées. Il vit parfaitement heureux avec sa femme Marianne et sont toujours fou amoureux l'un de l'autre. Jusqu'au jour où Marianne meurt. N'acceptant pas cette fin, il décide de la réécrire (c'est sa spécialité après tout !). Ben se tire une balle dans la tête et se retrouve dans l'au-delà, le monde après la mort.
Il se retrouve dans un monde très étrange, où les morts ont droit à une seconde chance. Mais la chance de Ben se fait désirer lorsqu'il n'arrive pas à retrouver sa femme. Il décide donc d'engager un détective privé, et c'est le début d'une quête qui risque bien de bouleverser l'existence des personnes qui l'entoure.
Ce qui m'a attiré dans Le monde de la fin est d'abord sa couverture, et puis surtout le résumé, qui est très intrigant je dois dire ! Ofir Touché Gafla a fait de ce roman quelque chose qui tient à la fois du policier et de la science-fiction, mais aussi du drame, de la romance, et avec un poil d'humour par-dessus. Bref, tout cela fait de Le monde de la fin un récit complètement décalé, un peu loufoque, quelque chose d'improbable ! Mais surtout le roman nous tient en haleine jusqu'à la fin, Ofir Touché Gafla réussit à garder le contrôle de son histoire, avec une intrigue qui tient très bien la route, et surtout l'utilisation d'une technologie très particulière et très en avance. Par exemple, chaque mort est doté d'un godget, qui lui permet de contrôler son environnement, les habitations sont distribués selon la date de sa mort, on peut revoir toute sa vie en vidéo si on le souhaite...
L'entrée dans l'histoire peut être un peu difficile, surtout que l'on alterne l'histoire principale de Ben avec le point de vue de certains personnages secondaires (tous en lien avec son histoire bien sûr), mais aussi à cause de tous les détails à assimiler. Mais une fois passé la première surprise, c'est vraiment un excellent moment de lecture !
Ce n'est pas l'œuvre de l'année, mais Le monde de la fin se révèle une excellente surprise, un livre de SF très décalé qui m'a fait passer un excellent moment !




Logo Livraddict

11/02/2015

Nos faces cachées, d'Amy Harmon

Nos faces cachées

Amy Harmon



Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être...
Nos faces cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre. L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire. L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant.
Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...



J'ai beaucoup entendu parler de Nos faces cachées, qui a un grand engouement sur la blogosphère, avec une multitude de coup de cœur de la part de nombreux blogueurs.
Ambrose Young est un jeune homme très beau, le meilleur en lutte, adulé par beaucoup de personnes... Fern Taylor est une jeune fille ordinaire, très peu sûre d'elle et plus inspiré par ses lectures, par l'écriture, et la seule personne avec laquelle elle se sente bien est son cousin Bailey. Fern accepte de rendre service à une amie et d'écrire des lettres d'amour à sa place, à l'intention d'Ambrose. Mais est-ce que cette histoire ne risque-t-elle pas de faire mal ? Et le jour où Ambrose décide de partir à la guerre avec quelques-uns de ses amis, la ville est sous le choc. Mais le choc est encore plus terrible lorsqu'il revient, brisé.
J'ai tellement vu passer Nos faces cachées sur Internet que j'en attendais énormément. J'espérais être emportée dans une romance qui me ferait vivre un tourbillon d'émotions, que j'allais être bouleversée... Et du coup, j'en attendais tellement que j'ai été déçue. Je n'ai pas ressentie tellement d'empathie pour Ambrose dans la première partie du roman. J'ai davantage accrochée avec lui après son retour de guerre, le fait qu'il se sente si diminué, qu'il se soucie tellement de comment les gens le perçoive... Et le fait qu'il commence petit à petit à s'intéresser à Fern a été plutôt bien traiter également. Du côté de Fern, c'est une petite personne timide, qui a tellement eu l'habitude d'être vue comme la gamine moche qu'elle ne se considère plus que comme ça, se réfugiant dans son monde imaginaire. J'ai quand même ressenti un peu d'empathie pour elle, soyons honnête. J'ai des points communs avec elle, préférant parfois la compagnie des livres aux gens... Mais c'était bien tout ce que j'ai ressenti vis-à-vis d'elle. Mais le personnage que j'ai vraiment apprécié tout du long est Bailey. Il ne laisse pas son handicap le freiner, il a une philosophie particulière et un mental très fort.
De façon générale, je n'ai pas été emportée par Nos faces cachées. Globalement, je n'ai ressenti aucune empathie pour les personnages, l'histoire est très simple et pas vraiment approfondie... J'ai vraiment trouvée tous les rebondissements un peu éculés, l'écriture trop simple et pas de véritable approfondissement.
J'ai longtemps hésité avant d'écrire cette chronique (j'ai lu le livre avant sa sortie), parce que si j'adore mettre en avant les livres que j'aime, je n'aime pas descendre des livres, qui pourraient peut-être plaire à d'autres. Mais je crois que là j'avais un peu besoin d'exprimer ce que j'avais ressenti, même si cela va à l'encontre de la majorité. Pour moi, il n'y a pas eu de réel point positif à cette histoire, à part deux ou trois passages. Je commence à croire que les coups de cœur blogosphère ne sont pas trop pour moi, étant donné que la plupart sont des déceptions... On a beaucoup parlé de Divergente, que j'ai adorée. J'ai bien aimé les deux premiers tomes de The Mortal Instrument, mais pour les autres (Hunger Games, Nos étoiles contraires, Nos faces cachées) se sont révélés des lectures moyennes ou des déceptions.
Donc un avis pas très positif, mais je vous encourage quand même à vous faire votre propre opinion dessus, et à me dire ce que vous en avez pensé ensuite !



Logo Livraddict

09/02/2015

Le Seigneur des Anneaux, Tome 1, de J.R.R Tolkien

Le Seigneur des Anneaux, Tome 1
La Communauté de l'Anneau

J.R.R Tolkien





Dans les vertes prairies de la Comté, les Hobbits, ou Semi-hommes, vivaient en paix...
Jusqu'au jour fatal où l'un d'entre eux, au cours de ses voyages, entra en possession de l'Anneau Unique aux immenses pouvoirs. Pour le reconquérir, Sauron, le seigneur ténébreux, va déchaîner toutes les forces du Mal...
Frodon, le Porteur de l'Anneau, Gandalf, le magicien, et leurs intrépides compagnons réussiront-ils à écarter la menace qui pèse sur la Terre du Milieu ?


J'ai découvert cette trilogie vers l'âge de 11 ans, je voulais voir un peur à quoi ça ressemblait... et je n'ai pas réussi à dépasser le premier chapitre, comme beaucoup ! Il m'a fallu attendre mes 13 ans et le premier film de Peter Jackson pour enfin tomber dans cet univers et ne plus en ressortir. Je me suis dit que si le livre était aussi magnifique que le film, il fallait que je tente. Et j'ai bien fait, car le livre est vraiment une pure merveille, de très loin supérieur au film ! (Même si ce dernier est vraiment très bon).
Alors, La Communauté de l'Anneau, de quoi ça parle ? Nous sommes dans la Comté, qui est en ébullition à l'annonce de la grande fête prévue pour le 111ème anniversaire de Bilbo Baggins, et du 33ème anniversaire de son cousin, Frodon Baggins. La fête organisée est un succès : nourriture, boisson, feux d'artifice, cadeaux, rien ne manque ! Jusqu'au moment où Bilbo disparait au milieu de son discours et en profite pour quitter définitivement la Comté et repartir à l'aventure. Il a tout légué à Frodon, y compris son anneau d'or magique. Gandalf conseille à Frodon de mettre l'anneau en sécurité et de ne pas s'en servir. Au cours des années suivantes, Gandalf va faire des allers-retours dans la Comté, jusqu'au jour où il va lui révéler ce qu'il vient d'apprendre. L'anneau n'est pas un simple anneau : c'est l'Anneau unique, forgé dans la Montagne du Destin et appartenant à Sauron, le maître des Ténèbres. Affaibli, Sauron n'attend qu'une seule chose : retrouver cet anneau qui lui permettra de recouvrer son pouvoir. Et le grand danger, c'est que Sauron sait que l'Anneau est en la possession d'un Baggins habitant la Comté...
Sur les conseils de Gandalf, Frodon décide de quitter la Comté. En compagnie de Sam Gamegie, Merry Brandebouc et Pippin Touque, ils partent en direction de Fondcombe, où ils croiseront sur leur route plusieurs personnages pour le moins intéressants. Les plus inquiétants seraient de mystérieux et dangereux Cavaliers Noirs, mais heureusement qu'ils rencontrent un homme surnommé Grands-Pas, Aragorn de son vrai nom, qui va les guider jusqu'à Fondcombe. Elrond, le maître de Fondcombe, réunit un conseil pour déterminer quoi faire de l'Anneau. Après délibération, il est décidé que Frodon emmènera l'Anneau jusqu'à la Montagne du Destin et jettera l'Anneau dans le feu, le seul moyen de le détruire. Pour l'aider dans cette quête, il sera accompagné de Sam, Merry et Pippin, mais aussi d'Aragorn, Gandalf, Boromir (un Homme, fils de l'intendant du Gondor), de Legolas (un Elfe, et de Gimli (un Nain). La Compagnie traversa maints dangers, mais fera tout pour aider le porteur de l'Anneau dans sa tâche.
Après le succès de Bilbo le Hobbit, l'éditeur de Tolkien lui demande une suite. Après plusieurs essais, plusieurs idées, La Communauté de l'Anneau devient finalement le livre que l'on connait aujourd'hui, une histoire plus dense, plus sombre et plus compliqué que Bilbo, et à destination d'un public beaucoup plus adulte. Paru dans les années 1954, ce premier tome connu un succès assez favorable.
La Communauté de l'Anneau est un récit assez dense, difficile à résumer et sans spoiler. C'est malgré tout une œuvre dont tout le monde, ou presque, connait les grandes lignes. Que ce soit parce que beaucoup de personnes l'ont lu et en ont parlés, ou tout simplement grâce au film, qui a eu un grand succès. Pour les personnes qui ont peur de commencer à le lire, qui ont eu un mauvais départ ou simplement qui ont déjà vu le film : ne vous arrêtez pas à tout ça ! Le Seigneur des Anneaux est vraiment une œuvre qui mérite d'être lue, et pas juste une fois. Le début peut être difficile, le temps de se plonger dans l'histoire (n'hésitez pas à sauter le chapitre sur les Hobbits et à aller directement à la fête de Bilbo), et ne vous cantonnez pas au film. Il a beau être excellent, le livre l'est davantage. De nombreuses scènes n'ont pas été utilisés, des personnages ont été oubliés ou décrits différemment... Merry et Pippin sont par exemple beaucoup plus intéressants dans le livre que dans le film. Ils sont certes assez insouciants, spécialement Pippin, mais ils ne sont pas cantonnés aux clowns de l'histoire. Leur décision d'accompagner Frodon a été réfléchie, ils savent dans quoi ils s'embarquent, et ils sont vraiment intéressants et très bien décrits.

Pour ce qui est du style de Tolkien, je ne l'ai jamais lu dans sa version originale, donc je peux difficilement en juger. Mais pour ce qui est de la traduction, c'est vraiment que du bonheur. A part le tout début qui m'a posé des problèmes la première fois que j'ai voulu le lire, j'ai finalement enchainée les chapitres sans m'en rendre compte ! C'est un style très particulier, vraiment poétique, avec des descriptions, nombreuses certes, mais qui ajoutent encore plus de profondeur au récit. J.R.R Tolkien a cette faculté de nous entraîner dans un monde inconnu, sauvage, dangereux... Et surtout de nous le rendre familier au bout de quelques temps : maintenant j'ai l'impression de connaitre la Comté comme ma poche, et j'ai très envie d'aller y habiter ! La Terre du Milieu est magnifiquement décrite, j'ai eu l'impression de m'y promener en compagnie de Frodon, et j'y retourne dès que je peux. A chaque fois que je rouvre un des tomes du Seigneur des Anneaux, l'émerveillement est à chaque fois intacte.
Pour ce qui est des personnages, ils sont tous différents et uniques, et j'ai été captivée par leurs aventures. Vous devez déjà tous les connaitre, alors je ne vais pas vous détailler leur biographie. Mais un petit mot rapide sur l'un d'eux : Aragorn. C'est vraiment LE personnage que j'ai préféré, le plus complexe et le plus intéressant. Rien que pour lui, il faut lire Le Seigneur des Anneaux !
J'espère que vous aurez l'envie de découvrir cette trilogie, vraiment une des bases de la Fantasy, un classique à lire absolument !




Le Seigneur des Anneaux, Tome 1 : La Communauté de l'Anneau
Le Seigneur des Anneaux, Tome 2 : Les Deux Tours
Le Seigneur des Anneaux, Tome 3 : Le Retour du Roi




Logo Livraddict