31/05/2015

In my mailbox - Spécial Geekopolis et Imaginales

Ce n'est pas de ma faute, Votre Honneur, j'vous l'jure ! Ils ont sautés tout seul dans mon sac, si si !



Geekopolis




Les extraordinaires et fantastiques enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, Tome 1 : Rue Farfadet, Raphaël Albert

Panam, dans les années 1880 : les humains ont repris depuis longtemps la main sur les Peuples Anciens. Sylvo Sylvain a posé son havresac dans la rue Farfadet, gouailleuse à souhait. Il exerce la profession exaltante de détective privé et les affaires sont nombreuses ! Des adultères, des maris jaloux, des épouses trompées, etc. Ni très rémunérateur, ni très glorieux... Alors, Sylvo fréquente assidûment les bars et les lieux de plaisir en tout genre où son charme envoûte ces dames... Jusqu'au jour où lors d'un banale enquête de routine il se trouve mêlé à une machination dépassant l'entendement. Le voilà, bien malgré lui, chargé de l'affaire par l'un des trois puissants ducs de Panam. Saura-t-il tirer son épingle de ce jeu compliqué et dangereux ?
La tentatrice du jour n'est autre que Zina, qui m'a fait énormément envie avec sa chronique plus que sympathique. J'ai hâte de le sortir de ma PAL maintenant !


Le Cycle d'Alamänder, Tome 3 : Le Xéol, Alexis Flamand
Vous pensez tout savoir de la Fantasy ? Quelle erreur ! Partez donc pour Alamänder !
Encore vous ?
Décidément, vous cherchez les ennuis.
À bord du Locust, énorme vaisseau filant à travers le champ carnivore, Jon et ses compagnons sont engagés dans une course poursuite contre Vilo, le savant en bocaux. Sur leur route, les obstacles s'accumulent et risquent de changer à jamais la face d'Alamänder. En première ligne, les sinistres Xéols choisissent après toutes ces années de révéler leur vraie nature. Yamataëh, rival titanesque d'Anquidiath, décide lui aussi d'entrer dans la danse. Enfin, les Mehnzotains spéculent sur la fragilité du royaume et lancent leur puissance thaumaturgique à l'assaut de la capitale.
Le tome 3 d'Alamänder voit l'horizon s'assombrir. Les enjeux se précisent, les héros malmenés par les forces en présence tentent de tirer leur épingle du jeu dans un univers original mêlant intrigues, action et créatures étranges, sans oublier une bonne dose d'humour.
Comme les précédents, le présent ouvrage peut être la cause de perturbations physiques et mentales. Ne venez pas vous plaindre ensuite.
Depuis que j'ai découvert Alexis Flamand, c'est une affaire qui roule. Les deux premiers tomes sont excellents, je suis impatiente de me jeter sur celui-ci !


Le Roi Sombre, Oren Miller
« Maintenant, il faut souhaiter qu'il meure vite. »
Mais les souhaits, par pur esprit de contradiction, se réalisent rarement et Ed ne meurt pas. Condamné à l'isolement à vie dans la pire des prisons spatiales pour un crime qu'il n'a pas commis, le jeune homme agonise lentement et avec beaucoup d'application.
Alors que débute sa vingt et unième année d'incarcération, une chose tout à fait improbable et imprévue se produit : Ed s'évade du seul endroit dont on ne s'évade pas.
Pour une seule raison. Pour une seule destinée. La vengeance.
Cependant, il est un fait incontestable qu'aucune entreprise de haine, ou d'amour, ne se déroule jamais comme on le désire. Une espèce de grain de sable vient toujours enrailler les machinations les plus complexes, surtout quand elle est semée par des créatures plus insolites les unes que les autres.
Franchement, comment peut-on résister à cette chronique de mon Bouchon préféré ?


La légende des nuées écarlates, Tome 1 : Kamigakushi, Saverio Tenuta & Bruno Letizia & Carita Lupattelli
Depuis toujours, la forêt sacrée est protégée par les Izunas. Lorsque l'une d'entre eux naît inexplicablement avec apparence humaine, l'équilibre entre le monde des esprits et le monde des hommes semble rompu. Aki, devenue à son insu l'instrument de démons maléfiques, met sa communauté en danger. Pour prouver son innocence, elle va devoir transgresser les règles et s'aventurer dans le monde des humains...
Des dessins et une atmosphère qui rappelle un peu Miyazaki, comment voulez-vous que je résiste ?







Imaginales

Haut-Royaume, Tome 1 : Le chevalier, Pierre Pevel
Un homme, un royaume, un destin. Il avait nom Lorn Askariàn. Certains disent que le malheur arriva par lui et d'autres qu'il fut celui par qui tout fut sauvé. Dans ses veines coulait le sang noir des héros condamnés. Le Haut-Royaume connaît sa période la plus sombre. Le roi est affaibli et la rébellion gronde aux frontières du territoire. En dernier recours, le souverain libère Lorn de ses geôles et le nomme Chevalier du Trône d'Onyx, chargé de protéger l'autorité royale. Héros valeureux et juste, Lorn est une figure d'espoir pour le peuple, mais il poursuit également un but secret : retrouver ceux qui l'ont maintenu en captivité, les uns après les autres... et leur faire sentir le goût de la vengeance.
Sous le prétexte : « Oh allez, ce sera l'occasion de faire une Lecture Commune ! », je me suis laissée entraîner. Je suis faible...


Deorum Interfectores, Tome 1 : Alter Ego, Astrid Méan
Campagne romaine, de nos jours.
Dissimulés depuis deux mille ans dans une crypte scellée, de mystérieux parchemins, rédigés par un sénateur du règne de l'Empereur Néron, sont mis au jour dans les ruines d'une villa. Ceci est la traduction du premier volume.
Haraar Lucaino, habitant d'Ydrith où évoluent les plus féériques créatures, est envoyé par son sultan quérir le moyen de sauver son pays d'une guerre sanglante. La Pierre des Glaces possède un pouvoir magique incommensurable qui, dit-on, pourrait parvenir à repousser les armées ennemies. Mais en la touchant, le jeune homme découvre un univers parallèle dévoré par la luxure et la corruption : Rome. Là, un dieu renégat et ambitieux, tapi au plus profond des Enfers, est bien décidé à asseoir son joug sur les deux mondes...
Dans cette lutte divine à laquelle Haraar prend part bien malgré lui, à qui pourra-t-il faire confiance ? Saura-t-il embrasser la destinée des Deorum Interfectores, seuls mortels capables de tuer des dieux ?
Et qui est réellement Anna Ordas, cette jeune femme énigmatique d'une beauté glaciale qu'il s'est juré de protéger, et qui ne le laisse pas indifférent ?
Depuis la nuit des temps, l'homme cherche dans l'imaginaire les réponses à toutes ses questions. Le moment est venu de découvrir l'origine de l'imaginaire lui-même.
Cette fois, c'est Supy la responsable, je le dis haut et fort ! Mais je suis tellement faiiiiiible !



Anno Dracula, tome 1 : Anno Dracula, Kim Newman
Londres, 1888. La reine Victoria s'est remariée avec le comte Dracula, qui entend répandre le vampirisme dans tout le royaume. Chaque soir, au crépuscule, les non-morts poursuivent les sang-chauds pour leur donner " le baiser des Ténèbres " et boire le sang qui leur assure l'immortalité. La terreur règne, toute révolte est impitoyablement réprimée, mais un mystérieux tueur au scalpel d'argent, en s'attaquant aux prostituées vampires, menace la stabilité du nouveau régime.
Quand AnGee fait des chroniques comme ça, comment voulez-vous passer à côté ? J'espère que cette trilogie va me réconcilier avec les vampires, que j'avais délaissés !



Rose Morte, tome 3 : Flétrissures, Céline Landressie
France, milieu de XXe siècle.
Le monde mortel se délite en livrant bataille au IIIe Reich, dont la violence et la cruauté sont sans équivalent. Malmenée par ces horrifiantes évolutions, la société obscure se débat simultanément dans ses propres dissensions. Loin de s'apaiser, les conflits qui la secouent ont gagné en ampleur, amenant un improbable triumvirat composé d'Artus, Olaf et Raugmundr, à des décisions drastiques. Mais les choses prennent une fâcheuse tournure.
En dépit des injonctions de son mentor, Rose n'a alors d'autre alternative que se jeter dans une course contre la fatalité...
Je ne pouvais décemment pas passer à côté, voyons !!

30/05/2015

Les Larmes d'Artamon, Tome 1, de Sarah Ash

Les Larmes d'Artamon, Tome 1
Seigneur des Neiges et des Ombres

Sarah Ash



Gavril Andar mène dans le Sud une vie paisible... jusqu'au jour où de féroces guerriers viennent bouleverser cette sérénité. Ramené de force dans le royaume hivernal d'Azhkendir, il apprend que le roi, son père qu'il n'a jamais connu, a été assassiné, et que dans ses veines coule le sang brûlant du Drakhaoul.
Dès lors, le destin du jeune Gavril est scellé. Prisonnier de Kastel Drakhaon, cerné pas les glaces, il est censé venger la mort de son père. Mais le jeune homme doit lutter pour garder son âme humaine et retenir les sombres instincts qui menacent de s'emparer de lui.
Car être Drakhaon ne signifie pas seulement accéder au trône d'Azhkendir : cela implique de devenir un guerrier-dragon, d'un puissance extraordinaire... et de puiser dans le sang d'innocents pour survivre !



Gavril Andar a une vie heureuse dans le Sud : il commence à se faire connaître en tant que peintre, sa mère est une peintre renommée, le climat de son pays est doux... Mais bientôt, l'ombre de ce père qu'il n'a jamais connu et que sa mère décrit comme un monstre vient bouleverser son univers.
Les guerriers de son père ne lui aucun choix et l'emmène dans le royaume glacial de l'Azhkendir, où son père a été assassiné et où l'âme-dragon prend refuge à l'intérieur de Gavril. Car c'est là le secret de la lignée des Drakhaon : ce n'est pas seulement un titre, c'est aussi de devenir un guerrier-dragon, un être plus tout à fait humain, avec une puissance extraordinaire. Le problème ? Pour continuer à vivre, il doit boire le sang d'innocents.
En apprenant que son destin est tout tracé, qu'il n'a pas d'autres choix que d'accueillir cet esprit en lui et de venger son père, Gavril tente de se révolter et de défier son destin. Mais son destin n'est pas du tout prêt à le laisser faire !
J'ai découvert Sarah Ash et Les Larmes d'Artamon il y a quelques années, tout à fait par hasard. Celes larmes d'artamon,sarah ash,tome 1,fantasy premier tome, en grand format, trônait dans la bibliothèque de ma ville. J'ai été attirée d'abord par la couverture (quand ils s'en donnent la peine, je trouve que Bragelonne et Milady font vraiment de superbes couvertures !), avant de lire le résumé : un pays glacial, des guerriers, un jeune homme à qui tout tombe dessus d'un seul coup, un esprit-dragon... Pourquoi pas ?
Seigneur des Neiges et des Ombres, sans bouleverser le monde de la Fantasy, n'est pas une série à jeter, bien au contraire, même si les ficelles employées sont souvent connues. Certes, il y a ce héros qui n'a rien demandé, son destin lui est imposé notamment la vengeance de son père... Mais Sarah Ash réussit à se démarquer grâce à des éléments vraiment très intéressants. Tout d'abord, les personnages. Gavril Andar est un jeune homme sympathique, perdu dans un monde qu'il ne comprend pas et n'accepte pas. Je l'ai trouvé très attachant, et immédiatement, contrairement à quelques héros que j'ai parfois envie de secouer. Ensuite, il y a Kiukiu. Une jeune femme très intéressante. Elle parait très normale, une simple domestique attaché au château du Drakhaon. Mais le récit lui fait bientôt la part belle et elle prend de plus en plus d'importance. Un personnage féminin très fort, j'ai adorée. Par contre, je suis un peu plus dubitative au sujet d'Elysia, la mère de Gavril. Elle est également intéressante, mais je ne n'ai pas ressenti tout le temps de l'empathie à son sujet. J'ai trouvée touchante la manière dont elle défendait son fils, mais ses réactions sont parfois un peu simple, presque naïve. A voir dans la suite ! Ensuite, des personnages qui ne demandent qu'à devenir plus importants : le prince Eugène, mais surtout sa fille, la petite princesse... J'attends de la retrouver avec beaucoup d'impatience !
Le Drakhaoul est un des points forts du récit. Sans arrêt, on est amené à s'interroger sur lui. Son origine, sa force, ce qui se cache derrière sa noirceur... Car il a beau se tenir en retrait, dans l'ombre, c'est quand même lui la cause et l'élément fondamental Des Larmes d'Artamon.
Sarah Ash a écrit un récit de Fantasy plutôt classique, mais qui se démarque aisément : grâce aux personnages, à ce pays glacial (à ne pas lire en hiver sous peine de patauger encore plus dans la neige !), et au Drakhaoul. Mais l'écriture est particulièrement captivante. L'auteure a une très belle plume (de dragon ?), qui ne laisse pas indifférent. Les pages s'enchaînent sans que je les ait vues passer, j'attends la suite avec impatience, bref Seigneur des Neiges et des Ombres m'a conquise !
Fantasy, dragons, bataille, personnages charismatiques, je pense que Les Larmes d'Artamon devrait vous plaire.



Les Larmes d'Artamon, Tome 1 : Seigneur des Neiges et des Ombres
Les Larmes d'Artamon, Tome 2 : Le Prisonnier de la Tour de Fer
Les Larmes d'Artamon, Tome 3 : Les Enfants de la Porte du Serpent

Préquelle aux Larmes d'Artamon, Tome 1 : La traque de l'ombre
Préquelle aux Larmes d'Artamon, Tome 2 : La Fuite dans les Ténèbres




Logo Livraddict

28/05/2015

Tumblr ≠07

Quand je n'ai pas d'argent, que c'est bientôt les Imaginales et que je veux qu'on m'offre un nouveau livre.

27/05/2015

Coraline, de Neil Gaiman

Coraline

Neil Gaiman




Lu dans le cadre du challenge Un mois = Une consigne.
(Mois de mai)


Coraline vient de déménager et découvre son environnement, une étrange maison qu'elle et ses parents partagent avec des voisins peu communs : deux anciennes actrices et un vieux toqué éleveur de souris savantes.
"Je suis une exploratrice !", clame Coraline. Gare pourtant : derrière la porte condamnée, un monde magique et effrayant l'attend.




Après L'étrange vie de Nobody Owens, je découvre avec plaisir un autre livre de Neil Gaiman qui me tentait depuis longtemps.
Coraline et ses parents emménagent dans une nouvelle maison. Une maison partagée en plusieurs appartements, occupés par exemple par Miss Miriam Forcible et Miss April Spink, des actrices à la retraire, ou par Mr Bobo, un vieil homme un peu dérangé. Petite fille curieuse et aventurière, Coraline va partir à l'exploration de son univers, le jardin et la maison. En ouvrant un jour une porte supposée condamnée, elle va se retrouver projetée dans un autre appartement, identique au sien. Même ses parents y sont. Mais le sont-ils vraiment ?
Coraline est un livre très court, il se dévore à toute vitesse à cause de ses seulement 153 pages. J'avoue que j'aurais aimé en avoir plus, tellement j'ai été embarquée par cette histoire ! Ce roman de Neil Gaiman se révèle encore une fois merveilleux et angoissant, flirtant avec l'angoisse et le rêve. Coraline est une ode à l'imaginaire, notamment grâce à ce petit personnage. Cette fillette a beau être aimée de ses parents, ils ne sont pas très disponibles malgré tout. Je me suis vraiment identifiée à elle et à son sentiment d'abandon. Lorsqu'on a 10 ans, on ne comprend pas forcément le monde des adultes, le fait d'avoir trop de travail, de devoir payer les factures ou de devoir faire parfois passer d'autres obligations. Le fait d'être fille unique à obliger Coraline à se construire son monde, à s'inventer des histoires et à devenir très indépendante. Mais là où cela devient extraordinaire, c'est quand la réalité fait place au rêve. Ou au cauchemar.
Neil Gaiman à ce talent de conter une histoire où on est obligé de continuer jusqu'à la fin pour voir comment cela va se terminer, mais où on a parfois aussi envie de se cacher sous la couette. C'est un roman jeunesse, certes, mais quand même très marquant ! Je pense qu'il impressionnera grandement le public visé par cette histoire. J'ai beau avoir 25 ans, j'ai frissonné tout du long, car l'auteur sait parfaitement jouer avec nos nerfs et titiller les points sensibles. Du coup, je pense que les enfants seront vraiment très réceptifs à cette histoire, quitte même à trop impressionner les plus sensibles.
Cependant, pour les adultes, je préfère vous prévenir : Coraline est un petit livre, écrit très simplement (mais qui fait mouche dans tous les cas !), il se peut donc que certaines personnes le trouvent trop simpliste ou enfantin. Je dirais simplement que Coraline a beaucoup plus de profondeur qu'on peut le penser, et qu'il y a beaucoup à découvrir ! Sinon, je vous conseille L'étrange vie de Nobody Owens, peut-être classé jeunesse également, mais indéniablement encore plus poussé ! Ou sinon, L'océan au bout du chemin, là c'est un roman destiné aux adultes, mais avec cette petite touche de magie et de fantastique qui composent la patte si reconnaissable de Neil Gaiman.
Bonne lecture !



Logo Livraddict

25/05/2015

Les amoureux de Sylvia, d'Elizabeth Gaskell

Les amoureux de Sylvia

Elizabeth Gaskell



1796. La guerre contre la France révolutionnaire fait rage et ses répercussions ébranlent les provinces anglaises les plus lointaines. Le petit port baleinier de Monkshaven paie un lourd tribut en hommes valides, que les sergents recruteurs, haïs par la population, kidnappent de force pour servir le Roi.
L'héroïne, Sylvia Robson, seize ans, fille unique de fermiers locaux, est une jolie sauvageonne, follement aimée par son terne cousin, Philip Hepburn. Arrive un harponneur audacieux et généreux, qui tombe amoureux d'elle et chavire son cœur. Hélas, les recruteurs vont bouleverser ces vies... Le caractère de Sylvia, fait pour l'insouciance et la légèreté, se trempe et prend une envergure dont personne ne l'aurait cru capable.
Dans ce grand roman victorien, Elizabeth Gaskell montre les passions à l'œuvre chez des gens ordinaires, et décline sur plusieurs tons le thème de l'amour frustré. Plongés dans une tourmente qui les dépasse, les personnages sont livrés à la violence de leurs sentiments, qui fait écho à celle de l'Histoire.



Après ma découverte et mon immense coup de cœur pour Nord et Sud, je me suis plongée avec intérêt dans la suite de la biographie d'Elizabeth Gaskell.
En 1796. La guerre fait rage, notamment entre la France et l'Angleterre. Les provinces les plus éloignées d'Angleterre sont également touchées, notamment à travers la présence des sergents recruteurs, kidnappant de force tous les hommes en condition pour servir le Roi.
Sylvia Robson est au départ une jeune fille peu touchée par ces événements. Elle est plus attirée par sa vie quotidienne ou par le fait de se choisir un manteau neuf. Mais très vite, elle va se retrouver au cœur de la tourmente, notamment à cause des histoires de son père, des décès occasionnés par la guerre ou des disparitions à cause des recruteurs, mais surtout par son attirance envers Charley Kinraid, un baleinier. Une rencontre qui la changera pour longtemps !

Dès le début, Elizabeth Gaskell montre que son plus grand talent est d'écrire une histoire intéressante avec un contexte politique fort, discret mais bien présent. Mais surtout de décrire toute une vie, dans des décors magnifique, avec des personnages vraiment très nuancés et incroyablement intéressants.
Comme l'annonce le titre, Les Amoureux de Sylvia tournent beaucoup de Sylvia et de ses amours. Elle est très vite attirée par Charley Kinraid, d'abord une admiration de jeune fille pour un marin courageux, avant de se muer en sentiments plus tendres. De son côté, le baleinier semble également attiré par la jeune fille, mais est-il vraiment quelqu'un à qui on peut se fier ? Ces sentiments sont bien vus par son père, ancien marin, tandis que sa mère préférerait que sa fille épouse son cousin Philip, qui se meurt d'amour pour Sylvia. Que de romances contrariées !
Car si j'avais peur au début que ces histoires d'amour ne prennent trop de place, au contraire ! Une fois immergée dans le livre, on est autant interpellés par ces questions que par la vie plus quotidienne de Sylvia et par le contexte social de cette époque mouvementée. Car contrairement à Jane Austen, Elizabeth Gaskell, comme dans Nord et Sud, ne se contente pas de montrer un bel homme en uniforme qui fait craquer toutes les filles et une guerre vraiment très peu esquissée. Non, elle décrit avec habileté et beaucoup de profondeur tous les ravages de la guerre, les séparations, le deuil, l'horreur... Elizabeth Gaskell montre comment les personnes ordinaires pouvaient vivre en ce temps, cette guerre a touchée tout le monde et à différents degrés.
Je pense que si je n'avais pas autant aimé Nord et Sud, j'aurais eu davantage de mal à rentrer dans Les amoureux de Sylvia. La première centaine de pages demande une certaine adaptation avant de rentrer vraiment dans le récit. Même si ce n'est pas, au final, un coup de cœur, c'est quand même un roman qui m'a marquée et que je relirai avec plaisir. Si j'ai aimé, c'est parce qu'Elizabeth Gaskell reprend des éléments qui m'avait fait aimer Nord et Sud : l'amour contrarié, vraiment très différent ici et beaucoup plus sombre, un contexte politique dur et intéressant, mais surtout une histoire mouvementée et pleine de rebondissement. Les différents personnages sont également tous charismatiques, j'ai pris plaisir à suivre leur évolution. Notamment Sylvia, qui passe d'une gentille fille un peu écervelée à une jeune femme dure, presque brisée, mais capable d'aimer et de haïr passionnément, plus que ce que je ne l'en croyais capable au début ! Ensuite, Philip m'agaçait pas mal au début. Bon, il n'a pas la carrure d'un Mr Thornton, mais je dois avouer l'avoir apprécié de plus en plus au fil du roman. Mais tous évoluent, tous changent, tous sont différents les uns des autres, et tous sont intéressants !
Elizabeth Gaskell a une écriture et une plume que j'apprécie décidément de plus en plus, au fur et à mesure que je découvre ou relis ses romans. Elle se classe parmi mes auteurs classiques préférés, aux côtés de Jane Austen, les sœurs Brontë, Margaret Mitchell...
A lire !




Logo Livraddict

22/05/2015

Top Five SériesAddict ≠11

Top Five SériesAddict
Les séries pour lesquelles j'ai toujours du temps pour les revoir

Et un nouveau SériesAddict fait son apparition !
Je deviens de plus en plus sérievore le temps passant, avec toujours plus de nouveautés à regarder (qui va se décider à créer ce métier, enfin ?). Mais malgré toutes les séries en retard à regarder, il y a quelques séries chères à nos cœur qu'on ne peut pas s'empêcher de revoir. Et revoir. Et revoir !



- Doctor Who
Parce qu'une fois qu'on trouve un bon docteur, on le garde jusqu'au bout ! Mais sérieusement, c'est une série exceptionnelle (pour moi tout du moins !), et je ne m'en lasse pas. Chaque Docteur, chaque compagnon, chaque univers est vraiment particulier, et je m'y replonge très régulièrement !


- NCIS
Avec Criminal Minds, NCIS est une des rares séries policières que je suis toujours et dont je me refais des épisodes régulièrement. Rien que le dernier épisode de la saison 12 m'a fait bondir et m'a donné envie d'avoir la suite immédiatement !


- Scrubs
Parce que Scrubs ? Quelle meilleure raison pourrait-il y avoir ? Mais outre ça, c'est une série absolument génialissime, et je n'arrive pas à m'en lasser !


- 2 Broke Girls
Même si les dernières saisons ont eu des hauts et des bas, les aventures des deux filles me font toujours rire, et c'est parfait pour se détendre et passer un bon moment !


- Dark Angel
C'était LA série culture lorsque j'étais ado, et ça n'a pas franchement changé maintenant... J'aurais bien voulu vivre les mêmes aventures que Max, donc du coup je regarde toujours régulièrement les épisodes !



Smells like Chick Spirit