30/11/2016

HavreFer, Tome 2, de Richard Ford

HavreFer, Tome 2
La Couronne Brisée

Richard Ford






Le roi Cael est mort et sa fille Janessa, seule et sans expérience, porte désormais la couronne de fer. Or la menace se profile : menée par le seigneur de guerre Amon Tugha, une horde colossale se rapproche, ne laissant que mort et destruction dans son sillage. Son objectif : Havrefer.
Pour survivre, la cité doit d'abord se débarrasser des espions de la horde tapis dans ses entrailles, et protéger sa jeune reine coûte que coûte. Au palais de Guideciel, Kaira, l'intrépide guerrière et Merrick, le mercenaire rebelle sont chargés de cette dangereuse mission, tandis que dans les bas-fonds de la ville la jeune Loque, armée de sa seule intelligence, doit affronter la Guilde à la solde de l'ennemi. Chacun d'eux dessine à sa manière la carte de l'avenir de Havrefer.
Mais le coût de la victoire ne serait-il pas plus terrible encore qu'une défaite ?



Merci à Bragelonne !
Après la mort du roi Cael, c'est sa fille Janessa qui monte sur le trône. Une jeune femme seule, inexpérimentée, mais qui a beaucoup de courage et l'envie de protéger son peuple. Mais ce ne sera sans doute pas suffisant pour protéger la ville et le pays de la menace du seigneur de guerre Amon Tugha, guidant ses armées qui amènent mort et destruction. Pour protéger la reine, Kaira et Merrick sont nommés pour être à ses côtés. De son côté, Loque a réussi à intégrer la Guilde, comme elle le souhaitait. Mais elle va réaliser qu'elle est tombée dans un nid de serpents pire que celui où elle se trouvait...
Plusieurs personnages, plusieurs destins, plusieurs objectifs, mais ils font tous partie de Havrefer et sont nécessaires à sa sauvegarde. Où la guerre va-t-elle tous les emmener ? Par quels chemins ?
J'ai mis un peu de temps à me plonger dans La Couronnée Brisée, surtout à cause d'un temps d'adaptation, de me rappeler ce qui s'était passé dans Le Héraut de la Tempête et surtout de me rappeler des personnages, et comment ils en étaient arrivés là. Mais une fois remise dans le bain, j'ai vraiment apprécié ma lecture ! Les va-et-vient entre les différents points de vue nécessitent un petit temps d'adaptation au début, mais cela permet d'avoir accès à différents points de vue dans la ville, que ce soit dans la caserne avec les gardes, à l'intérieur du palais ou de la guilde. Richard Ford réussit à ne pas nous perdre avec ces différentes histoires, et surtout de nous faire passer fluidement de l'un à l'autre. Pas de temps morts, pas de cassures, le rythme est très bien maîtrisé !
La Couronne Brisée est un tome d'expectation, de patience. Nous avons passés les découvertes et le changement de pouvoir, nous attendons la guerre... Un tome qui prend son temps (mais sans aucun ennui !), ce qui permet de distiller une certaine tension, de l'attente. Les personnages sont sur les nerfs, ils attendent l'arrivée du conflit et cela permet d'introduire la peur tout au long de l'intrigue.
Au niveau des personnages, j'ai toujours un coup de cœur pour Loque, une petite gamine débrouillarde et effrontée, que j'ai hâte de retrouver. Par contre, Rivière n'est pratiquement pas là pendant toute l'histoire et il m'a énormément manqué, étant donné que c'est également un de mes préférés. Mais au vu de la fin du livre, on ne devrait pas tarder à le voir revenir en force ! Et enfin, j'ai bien apprécié le duo de la reine Janessa et de sa garde du corps Kaira. La reine est un peu trop timide, un peu trop effacée, j'espère que ce n'est que partie remise !
Je serais maintenant très curieuse de lire Le Seigneur des Cendres, pour savoir le destin de tous ces personnages !




HavreFer, Tome 1 : Le Héraut de la Tempête
HavreFer, Tome 2 : La Couronne Brisée
HavreFer, Tome 3 : Le Seigneur des Cendres




Chronique en + : l'avis de Les Lectures de Nyx !






Challenge 50 romans en 2016

28/11/2016

La Chimiste, de Stephenie Meyer

La Chimiste - Stephenie Meyer


23 Novembre 2016
JC Lattès
22 €






Dans l'une des agences les plus secrètes du gouvernement américain, Alex est appelée « La chimiste » pour sa capacité hors normes à savoir faire parler les criminels. Mais détentrice d'informations trop confidentielles, l'agence va vouloir sa mort et vite...
Après quelques mois, son ancien responsable lui offre la chance d'effacer la cible qu'elle a dans son dos. Une dernière mission... une dernière trahison ?
Elle se prépare au combat le plus difficile de sa vie mais un homme que tout devrait éloigner d'elle va bouleverser toutes les logiques, toutes ses certitudes...
Comment alors survivre à une chasse à l'homme quand on n'est plus seule à devoir se protéger ?


Merci à JC Lattès !
Alex, surnommée « La Chimiste » ou « Belladone » est une chimiste hors pair. Elle travaillait pour une des agences les plus secrètes du gouvernement américain. Jusqu'au jour où ses supérieurs, craignant qu'elle ne détienne trop d'informations sensibles, décident de la tuer, elle et son mentor. La jeune femme va réussir à s'échapper et à vivre sous le radar pendant quelques années. Mais fuir et se cacher n'est pas une vie, alors quand elle reçoit un email de son ancien responsable, elle ne va pas hésiter longtemps avant d'accepter la mission. Une mission, la dernière, qui va pouvoir effacer la cible de son dos. Mais évidemment, l'homme qu'elle devait interroger va se révéler avoir une histoire beaucoup plus complexe qu'elle ne le pensait. Ce qui devait être une mission de routine se transforme en un défi, le plus éprouvant qu'elle ait eu à relever !
Je dois avouer que j'étais très curieuse de découvrir La Chimiste, et je n'ai pas hésité à seule seconde avant de le commencer. Stephenie Meyer est connue mondialement pour sa série Twilight, qui a beaucoup fait parler, que ce soit en « bien » ou en « mal ». J'ai lu les quatre tomes pour ma part, et sans avoir détesté, j'avoue en conserver assez peu de souvenirs... Par contre, j'avais été très agréablement surprise par Les Âmes Vagabondes, qui s'était révélé un vrai coup de cœur. J'avais trouvé l'histoire plus complexe, plus fouillée, beaucoup mieux écrite. Alors, je ne pouvais qu'espérer que Stephenie Meyer continue sur cette lancée avec La Chimiste ! (Même si j'espère toujours voir arriver un jour une suite à Les Âmes Vagabondes !)
Donc, La Chimiste, bonne ou mauvaise lecture ? Eh bien... Je dois avouer que j'ai passé un très bon moment, il ne manquait que quelques petits détails pour que ce soit un coup de cœur ! L'écriture de Stephenie Meyer s'est vraiment amélioré depuis Twilight à mes yeux, tout en conservant le côté addictif et page-turner. Après avoir signé des histoires résolument tourné vers le fantastique, ce nouveau titre nous entraîne dans le thriller, style Jason Bourne. Espionnage, course contre la montre, rythme haletant... Rien n'est épargné au lecteur ! L'intrigue n'est pas spécialement innovante : on a la jeune femme qui en sait trop et doit déjouer les complots qui se tissent autour d'elle ; l'homme qui se retrouve entraîner dans l'histoire à cause de ses relations ; et celui qui connait ce milieu sur le bout des doigts et est préparé à presque n'importe quelle situation. Mais malgré ce côté « classique », je dois avouer que ça marche plutôt bien, grâce à un rythme efficace, une histoire bien préparée et surtout un trio de personnages attachants.
Alex a toujours vécu pour son travail : elle est très intelligente, un véritable atout pour son travail, peut-être même trop, ce qui finit par se retourner contre elle. Elle n'utilise pas de moyens de torture classique pour faire parler les terroristes et autres criminels, mais tout un arsenal de produits chimiques. Je vous conseille de vous méfier avant de vous frotter à elle ! Paranoïaque, bien préparée, elle a su se fondre dans la nature et sait ne pas se faire repérer. C'est pourquoi lorsqu'elle rencontre Daniel, elle ne s'attendait pas à s'attacher autant à lui. Gentil, plutôt séduisant, professeur apprécié de ses élèves, il va se retrouver catapulter dans ce monde impitoyable sans prévenir. N'y connaissant absolument rien, il va devoir se retrouver à suivre le mouvement, faisant régulièrement des boulettes. Entre la paranoïa d'Alex et l'ignorance de Daniel, j'avoue que j'ai eu quelques éclats de rire, tant ils sont à l'opposé l'un de l'autre ! Le troisième protagoniste est Kevin, un Mr Muscle assez grossier, mais qui connait parfaitement ce milieu, est presque aussi parano qu'Alex, bien préparé à toutes sortes de situations... Et surtout, il n'apprécie pas particulièrement la jeune femme, à la fois à cause de la réputation de Belladone mais aussi à cause du mauvais départ qu'ils ont pris. Ces deux-là vont devoir collaborer bon gré mal gré, donnant lieu à une situation explosive, pas dénuée de piquants et de joutes verbales très amusantes ! Si ces trois personnages paraissent parfois légèrement stéréotypés et clichés, je trouve que ce défaut s'estompe peu à peu au cours de la lecture, qui devient plus nuancée à mesure qu'avance l'histoire.
Stephenie Meyer nous écrit aussi une romance (évidemment, j'aurais envie de dire), mais heureusement cela ne prend pas non plus le pas sur l'histoire policière en elle-même. Heureusement, car c'est surtout ce que j'attendais de La Chimiste ! Stephenie Meyer a prouvé que le fantastique et la romance était quelque chose qu'elle maîtrisait plutôt bien (spécialement avec Les Âmes Vagabondes) mais elle montre ici qu'elle est parfaitement capable d'évoluer et d'écrire un bon roman policier : complot, espionnage, survie, on est servi. Je tiens à souligner également que je veux absolument avoir un jour une meute de chiens comme Stephenie Meyer les décrit ici !
La Chimiste se révèle être une très bonne surprise, avec une histoire qui tient bien la route du début à la fin, et même s'il y a quelques facilités au niveau des personnages, cela n'enlève en rien le plaisir qu'on a à les côtoyer. Peut-être pas aussi bon que Les Âmes Vagabondes, mais une excellente lecture malgré tout.
Stephenie Meyer a prouvé qu'elle savait se renouveler et s'améliorait : on est loin de ses débuts dans Twilight ! La Chimiste est un livre que je recommande, une excellente surprise.



Chronique en + : l'avis de Bettie Rose Books !






Challenge 50 romans en 2016

26/11/2016

Lux, Tome 1, de Jennifer L. Armentrout

Lux, Tome 1
Obsidienne


Jennifer L. Armentrout





Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s'attend à tout sauf rencontrer des voisins de son âge.
Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n'en est pas moins insupportable et arrogant !
Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d'un autre oeil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l'éviter quand tout lui crie de s'en approcher ?



Un livre qui a beaucoup fait parler de lui !
Pour suivre sa mère qui tente de s'éloigner des mauvais souvenirs de la mort de son mari, Katy se retrouve à déménager en Virginie-Occidentale, un coin pour le moins perdu au milieu de nulle part. Tout le monde connait tout le monde, et où les rumeurs vont bon train. Heureusement, elle découvre que des jeunes de son âge habite juste en face de chez elle. Autant la jeune fille, Dee, est adorable et sympathique, autant son frère jumeau, Daemon Black, apparaît comme un parfait connard. Mais au fur et à mesure, Katy commence à voir ce qu'il y a sous les apparences... Les regards fuyants et la peur des habitants vis-à-vis des Black, le fait qu'ils semblent s'entendre seulement avec l'autre famille arrivés exactement en même temps qu'eux, et les événements étranges qui se déroulent de manière générale autour d'eux.
Obsidienne – lorsque je l'ai lu il y a un an et que je n'ai pas pensé à faire ma chronique à ce moment – ne me tentait pas plus que ça. De ce que j'en avais feuilleté, ça me semblait très similaire à Twilight : une jeune fille qui déménage dans un coin paumé, fait un peu office d'attraction, plus centré sur les livres que sur les sorties, qui devient ami avec les « exclus » du coin, qui sont forcément beaux à tomber, et surtout - surtout - qui ne sont pas très ordinaires ! SPOILER : car si Twilight nous emmenait du côté des vampires et loups-garous, Lux nous emmène du côté des extraterrestres. Donc, je n'étais pas très emballée au début. Mais après vu toutes ces critiques élogieuses (ma faiblesse me perdra), je me suis décidée à voir de quoi il retournait. Et même si ça été loin d'être un coup de cœur, j'avoue avoir passé malgré tout un moment agréable, sans prise de tête. L'intrigue est cousue de fil blanc, il y a une certaine romance « interdite » entre Katy et Daemon, le fait de découvrir le secret du jeune homme va la mettre en danger, ils vont devoir affronter des ennemis puissants, elle ne sera pas accueillie favorablement par les amis de Dee et Daemon... Donc, une série YA basique, sans vraiment surprise. Mais, malgré tout, Jennifer L. Armentrout réussit à faire de ce premier tome un livre qui se lit avec plaisir. La relation entre Katy et Daemon est ambiguë, ils se détestent autant qu'ils se désirent, et leurs chamailleries m'a souvent fait rire. De même, la relation entre Katy et Dee est très touchante, on sent que Dee n'a pas eu beaucoup d'amies humaines, et je la trouve vraiment très touchante.
En bref, Obsidienne n'est pas le meilleur livre du genre que j'ai pu lire, mais qui a le mérite de faire passer un très agréable moment !




Lux, Tome 1 : Obsidienne
Lux, Tome 2 : Onyx
Lux, Tome 3 : Opale

Lux, Tome 4 : Origine



Chronique en + : l'avis de Le Livre Vie et Totoro !








Challenge 50 romans en 2016

24/11/2016

La voix des vagues, de Jackie Copleton

La voix des vagues - Jackie Copleton


13 Octobre 2016
Les Escales
21,90 €



Lorsqu'un homme horriblement défiguré frappe à la porte d'Amaterasu Takahashi et qu'il prétend être son petit-fils disparu depuis des années, Amaterasu est bouleversée. Elle aimerait tellement le croire, mais comment savoir s'il dit la vérité ?
Ce qu'elle sait c'est que sa fille et son petit-fils sont forcément morts le 9 août 1945, le jour où les Américains ont bombardé Nagasaki ; elle sait aussi qu'elle a fouillé sa ville en ruine à la recherche des siens pendant des semaines.
Avec l'arrivée de cet homme, Amaterasu doit se replonger dans un passé douloureux dominé par le chagrin, la perte et le remord.




Merci à Les Escales !
Amaterasu Takahashi vit seule à Philadelphie suite au décès de son mari. La vieille femme n'a plus de grandes espérances, pas de véritables amis... Jusqu'au jour où un grand choc va ébranler toutes ses certitudes : un homme se présente à sa porte, clamant être son petit-fils. Mais seulement, elle a toujours cru que sa fille Yuko et son petit-fils avaient tous les deux péris lors du bombardement de Nagasaki, bien des années auparavant.
Avec l'arrivé de cet homme – mensonge ou vérité – c'est toute sa vie qui va défiler devant les yeux d'Amaterasu. Comment elle a rencontré son mari, la façon dont elle a élevé sa fille et les histoires qui les ont séparés, une ancienne histoire d'amour... La vie est souvent tumultueuse et chaotique, et celle d'Amaterasu l'est tout particulièrement !
Je dois dire que jusqu'à présent Les Escales ne m'ont jamais déçue : tous leurs romans sont particulièrement frappants, excellents et bouleversants ! La voix des vagues n'échappe pas à cette tendance, j'ai été conquise du début à la fin ! Que ce soit par l'histoire de Amaterasu Takahashi, de sa fille Yuko et de Hideo, son petit-fils présumé... Un vrai tourbillon d'émotions ! Jackie Copleton nous montre toute une palette de sentiments, de relations, de drames et de joies. Mais le point fort de La voix des vagues, outre ces personnages et les liens qui les unissent, est la description particulièrement frappante de ce moment d'Histoire. Le mois d'août 1945 marque les bombardements à l'initiative des Etats-Unis sur le Japon, causant des morts innombrables, et des souffrances tout aussi grandes. Car même les survivants n'échappent pas aux conséquences : deuil d'êtres aimés, destruction de leur ville, maladies, la peur, la colère... Jackie Copleton décrit avec beaucoup de talent cette période horrible, et j'ai eu très souvent l'estomac noué et les larmes aux yeux. Amaterasu doit non seulement gérer le fait que sa fille soit morte, mais aussi avec la culpabilité du survivant, et ensuite le fait de fuir vers les Etats-Unis avec son mari pour tenter de construire une nouvelle vie...
La voix des vagues nous montre un destin très touchant, une histoire bouleversante, et une écriture exceptionnelle. Ce roman est le tout premier écrit par Jackie Copleton, et je suis très impatiente de voir de quoi seront fait ses prochains !
Une lecture que je ne peux que recommander.



Chronique en + : l'avis de Les Lectures du Monstre !







Challenge 50 romans en 2016

22/11/2016

Une forêt obscure, de Fabio M. Mitchelli

Une forêt obscure - Fabio M. Mitchelli


15 Septembre 2016
Robert Laffont
20 €



Montréal, Luka diffuse sur le Web les images des animaux qu'il torture, puis celles de son amant qu'il assassine à coups de pic à glace. Pour enquêter sur une telle affaire, il faut un flic borderline comme Louise Beaulieu.
En Alaska, dans la petite ville de Juneau, deux jeunes filles sont découvertes en état de choc. Pour comprendre, il faut un flic comme Carrie Callan, qui va exhumer les vieux secrets et regarder le passé en face.
Le point commun à ces deux affaires : Daniel Singleton, un tueur en série. Du fond de sa cellule, il élabore le piège qui va pousser Louise à aller plus loin, toujours plus loin. Jusqu'à la forêt de Tongass, là où le mensonge corrode tout, là où les pistes que suivent les deux enquêtrices vont se rejoindre.



Merci à Robert Laffont !
A Montréal, Luke diffuse plusieurs vidéos : d'abord les images des animaux qu'il torture, puis ensuite le meurtre de son amant à coups de pic de glace. Pour cette enquête, c'est Louise Beaulieu, flic bordeline, qui s'en charge. Ensuite, à Alaska, dans une petite ville, deux jeunes filles sont découvertes en état de choc et amnésique. Pour celle-ci, c'est Carrie Callan qui s'en charge. Le lien entre les deux enquêtes ? Daniel Singleton, un tueur en série, qui tire les ficelles depuis sa cellule de prison. Les deux pistes de Louise et Carrie vont finir par se rejoindre, pour tenter de dévoiler la vérité...
Ayant apprécié ma lecture de La compassion du Diable, je ne pouvais pas laisser passer Une forêt obscure chez la Bête Noire ! Avec ce nouveau roman, Fabio M. Mitchelli nous entraîne sur la piste de deux tueurs inspirés de faits réels. Luka Rocco Magnotta a assassiné un homme au Canada et a diffusé la vidéo dans lequel il mutilait le cadavre de sa victime ; de son côté Robert Christian Hansen a été jugé coupable du meurtre et viol d'une vingtaine de femmes... De quoi mettre dans une ambiance bien glauque immédiatement !
Comme beaucoup de romans policiers, Fabio M. Mitchelli utilise ici deux flics, deux femmes dévastées, borderline, addicte aux jeux ou avec des soucis de famille. Malgré tout, malgré ces « caricatures », Une forêt obscure tire impeccablement son épingle du jeu ! Fabio M. Mitchelli réussit à faire de ces deux femmes des personnes attachantes, intéressantes et qui ont énormément de failles.
Mais l'aspect que j'ai le plus aimé, c'est la façon de mener l'enquête. On passe sans cesse d'une affaire à l'autre, d'une enquêtrice à une autre, mais c'est surtout le rythme est rapide et haletant, avec des rebondissements, et beaucoup de surprises ! Si vous aimez les polars sombres et glauques, vous ne serez pas déçus avec Une forêt obscure !
Très bien mené et stressant, c'est encore une bonne lecture chez la Bête Noire.



Chronique en + : l'avis de Les lectures de Mylène !








Challenge 50 romans en 2016

20/11/2016

L'oiseau des neiges, de Tracy Rees

L'oiseau des neiges - Tracy Rees


01 Octobre 2016
Presses de la Cité
21,50 €





Janvier 1831.
Aurelia Vennaway, huit ans, héritière d'une riche famille aristocratique du comté de Surrey, découvre lors d'une promenade dans les bois du domaine familial un nouveau-né bleu de froid, posé à même la neige. Malgré l'hostilité de ses parents, elle réussit à leur faire recueillir l'enfant, qu'elle baptise Amy Snow.
A ses dix-huit ans, on découvre à Aurelia une maladie qui lui laisse peu de temps à vivre. Elle décide donc de partir en voyage quelques mois. Avant de mourir, elle laisse pour Amy une série de lettres qui vont l'aider à découvrir qui elle est et lui transmettre l'héritage qui lui revient.
Amy s'embarque alors pour un périple aux quatre coins de l'Angleterre, avec, à chaque étape, une énigme à résoudre.


Merci à Presses de la Cité !
Nous sommes en 1831. Aurelia Vennaway a alors 8 ans et dans le but d'esquiver une réunion de famille, va se promener dans les bois du domaine familial. C'est là qu'elle trouve un bébé, une petite fille presque morte de froid. La famille Vennaway est une famille très fière, riche et aristocratique. Les parents d'Aurelia vont donc avoir du mal à accueillir chez eux une petite orpheline venue de nulle part. mais après colères et supplications, Aurelia parvient à faire recueillir l'enfant, qu'elle baptise Amy Snow.
Amy va grandir dans cette magnifique demeure, où elle occupe une position à part. ni vraiment une domestique, ni vraiment une compagne pour Aurelia. Cependant, les deux jeunes filles ont une relation privilégiée et très intense, qui s'approfondit encore lorsque qu'on découvre une grave maladie à Aurelia lors de ses 18 ans... A la mort d'Aurelia, Amy découvre que son amie lui a laissé une série de lettres, lui dessinant un chemin l'emmenant vers une série de découvertes, à la fois sur elle-même et sur les secrets d'Aurelia.
L'oiseau des neiges m'attirait énormément, pour sa couverture, son résumé, et pour les avis plus que positifs que j'ai pu lire. En le commençant, je pouvais déjà dire que cela marchait énormément avec moi ! Tracy Rees nous présente un périple, un voyage initiatique tout autour de l'Angleterre, où Amy est guidée par une série d'énigmes et de lettres préparées par Aurelia.
La grande force de L'oiseau des neiges, c'est la description d'un personnage féminin fort. Amy Snow a 17 ans lorsqu'Aurelia meurt, laissant la jeune fille démunie et obligée de vivre sans celle qu'elle considérait comme une amie et un membre de sa famille. Un fois Aurelia morte, il n'y a plus rien qui se tienne entre elle et les Vennaway, qui l'ont martyrisée tout au long de son enfance. Le fait d'être obligée de quitter cette demeure, de partir explorer le monde et apprendre à se connaitre elle-même est vraiment fort et très bien construit. Les voyages initiatiques sont toujours intéressants, car cela permet bien souvent d'assister à une vraie évolution d'un personnage. Amy commence en tant que petite fille solitaire, une jeune fille en manque total de confiance en elle-même, pour finir par devenir une femme plus affirmée. Le personnage d'Aurelia que l'on voit principalement au début puis ensuite grâce à ses lettres, est plus mystérieux : on ne peut que se demander ce qu'elle cherche à cacher, mais aussi d'en savoir plus sur la relation entre les deux jeunes filles très différentes. Aurelia est bien née, sûre d'elle, vraiment flamboyante... Amy s'est souvent reposée sur l'idéal que représente Aurelia, sans se rendre compte qu'elle a sa propre force.
Au-delà des personnages, l'aspect historique du livre est également très bien fait. Angleterre, XIXème siècle.... Tout ce qui me plait ! Surtout que Tracy Rees décrit avec énormément de talent cette époque, les us et coutumes, et les différentes villes et paysages traversés par Amy. Un régal !
Même si certains éléments et secrets sont assez simples à découvrir, L'oiseau des neiges reste malgré tout un livre où la surprise reste constante jusqu'à la fin, surtout dans le sens où les personnages peuvent toujours évoluer et changer. Avec cette quête d'une héroïne à la recherche de son identité, j'ai passé un très agréable moment.
Je conseille !




Chronique en + : l'avis de La Tête dans les Livres !





Challenge 50 romans en 2016

18/11/2016

La Rédemption du Voyageur, Tome 1, de Sara Douglass

La Rédemption du Voyageur, Tome 1
Le Réprouvé

Sara Douglass





L'Homme Étoile a vaincu Gorgrael.
Depuis, Tencendor a retrouvé la paix et l'unité. C'est désormais à Caelum, le fils de l'illustre Axis, de maintenir cette ère de prospérité. Mais un fils n'a pas toujours les moyens de marcher sur les traces de son père. En effet, Caelum n'a jamais connu la guerre. Sans doute inexpérimenté, il ne voit pas que des braises couvent encore sous la cendre...
Alors qu'une invasion menace, saura-t-il trouver la force de repousser les démons et surtout de faire face au danger qui le guette ? Car un réprouvé trop longtemps resté dans l'ombre et méprisé de tous prépare sa vengeance. Il est prêt à tout pour prendre le pouvoir... même à tuer son propre frère.



Après avoir lu La Trilogie d'Axis, j'étais curieuse de voir ce que donnait cette suite !
Axis et Azhure se sont retirés du pouvoir pour se concentrer sur leur condition de Dieux. Mais aussi pour permettre à Caelum, leur premier fils, de faire ses preuves en tant que souverain. Un jeune homme puissant, bien éduqué, plein d'idées et de bonne volonté. Mais cela suffira-t-il ? Car malgré tout, il n'a jamais connu la guerre et l'incertitude, ce qui pourrait le conduire à manquer certains signaux... Des signes qui menacent le royaume de Tencendor !
Une invasion menace, par des êtres trop longtemps ignorés et surtout très puissants. Des ennemis qui semblent être soutenu par le propre frère de Caelum...
Je n'ai appris que récemment que Sara Douglass avait écrit une suite à La Trilogie d'Axis, et j'étais très curieuse de commencer Le Réprouvé. Surtout qu'on a l'occasion de recroiser certains personnages principaux de la première trilogie comme Axis, Azhure ou Faraday. Mais dans La rédemption du voyageur, nous avons affaire à des personnages secondaires qui se transforment ici en principaux, et qui sont principalement des descendants d'Axis et de ses amis. C'est l'occasion de rester dans le même univers, tout en prenant un chemin légèrement différent !
Sara Douglass a réussi à reprendre les éléments qui m'ont fait aimer La Trilogie d'Axis, tout en réussissant à se renouveler. Tout comme l'écriture de ses personnages : certains sont des nouveaux, d'autres nous sont familiers, mais leur évolution reste différente et intéressante à suivre. Par exemple, Caelum : j'avais apprécié de le découvrir bébé et enfant, mais le fait de le voir adulte ici est excellent. Il se compare beaucoup à ses parents, dont il est difficile de marcher dans les traces. Il fait de son mieux, mais son inexpérience le conduit à faire des erreurs, son jugement est parfois altéré sur certaines choses, et certaines décisions sont discutables. C'est un personnage que j'ai aimé dans l'ensemble tout en restant parfois un peu tête à claque... Pour ce qui est de son frère, Drago, je m'attendais à le détester. Vu son comportement étant bébé, je m'attendais à un homme mauvais, mais pas du tout ! C'est sans doute le personnage le plus brisé et solitaire de l'histoire : puni pour ses mauvaises actions d'enfant – dont il ne se rappelle rien – il est rejeté par sa famille et par toutes les personnes qui croise sa route. Il est amer, parfois colérique, il fait souvent des erreurs, surtout lorsque sa famille est impliqué, mais il est loin d'avoir un mauvais fond. L'autre personnage que j'ai préféré est Zénith, la sœur de Drago et Caelum, et aussi un des personnages qui évolue et souffre le plus ! Les personnages sont tous très bien décrits, de même que la mythologie et l'univers.
Le Réprouvé se révèle tout aussi agréable à lire que la trilogie précédente de Sara Douglass, et je suis impatiente de pouvoir lire les suivants !




Chronique en + : l'avis de L'Antre des Livres !


La Rédemption du Voyageur, Tome 1 : Le Réprouvé
La Rédemption du Voyageur, Tome 2 : Le Pèlerin
La Rédemption du Voyageur, Tome 3 : Le Croisé






Challenge : 50 romans en 2016

16/11/2016

Tag séries

Tequi a eu la gentillesse de me tagguer et, évidemment, je ne pouvais pas résister ! C'est un plaisir pour toutes fans de séries qui se respecte ;) !
ATTENTION, RISQUE DE SPOIL !



- Meilleur pilot vu récemment
J'avoue avoir adoré le premier épisode de Westworld ! Les acteurs, l'histoire, les décors... Vraiment bon !



- Pire pilot vu récemment
Je n'ai rien vu de mauvais dernièrement... Mais le pilot que j'ai le moins aimé peut-être dans les séries que j'ai commencées dernièrement, c'est Quarry. Mais ce n'était pas mauvais ! Juste celui qui m'a le moins plu.

- Dernier binge watching intensif
Pas de binge watching dernièrement !


- Dernier éclat de rire
Les deux premiers épisodes de la saison 6 de 2 Broke Girls. Décidément, j'adore retrouver les filles ! Les réflexions de Max, les attitudes de Caroline, Oleg et Sophie, Earl... Ca ne vole peut-être pas très haut, mais j'adore !



- Dernières larmes
Les dernières ont été pour Poldark, l'épisode 8 de la saison 8.
SPOILER : ça été à la fois des larmes de rage, de frustration et de tristesse. Ross, QU'EST-CE QUE TU AS FAIT ?!
Non seulement il fonce chez Elizabeth en pleine nuit, reste dans sa chambre et la jette sur le lit, mais trompe aussi sa femme avec une Elizabeth ? Sérieusement ? Je sais bien que c'est le premier grand amour, chabadaba, que Walegan est son ennemi juré, mais sérieux ? C'est une raison ?
Cet épisode m'en a fait voir de toutes les couleurs ! La mine qu repart, puis les morts, et enfin la tromperie de Ross... " You must see I had no choise " : sérieusement ?! Elle t'avait drogué ? Fait boire ? Non, t'es juste incapable de contrôler, c****** !


- Dernier frisson
Je pense que les derniers datent de Stranger Things... J'avoue que le monstre et l'esthétique ont souvent de quoi faire sursauter !

- Dernière déception
L'épisode 3 de la saison 12 de Criminal Minds : même si Thomas Gibson (Hotch) a été viré de la série, j'aurais aimé que les producteurs fassent plus d'une ligne pour expliquer la disparition de son personnage... A voir si les épisodes suivants rattrapent ça !

- Dernier coup de cœur pour un personnage
Daniel Miller dans Berlin Station. C'est simple, je ne suis jamais déçue avec Richard Armitage !

- Dernier coup de foudre
Pour Lord M dans Victoria : sans conteste un de mes personnages préférés ! L'acteur est talentueux et charismatique, son personnage passionnant... Un gros coup de cœur.

- Dernier ship préféré
Xavier et Evie dans No Tomorrow. Un couple improbable mais tellement mignon !

- Les 5 séries sur lesquelles je me jette le plus avidement chaque semaine
* Poldark
* Profilage
* NCIS
* Westworld
* Berlin Station

- Les 5 séries dont j'attends la reprise avec impatience
* Kingdom
* Doctor Who
* Sense8
* Sherlock
* Preacher

- Les 5 nouveautés à venir que j'attends avec impatience
* The Punisher
* The Crown
* Iron Fist
* American Gods
* Taboo

- La meilleure reprise
Je dirais NCIS.
SPOILER : Tony est parti avec sa fille, suite à la mort de Ziva. Faisant place à deux nouveaux agents, ça a le mérite de donner une nouvelle dynamique. Et j'apprécie particulièrement Torres, mon nouveau chouchou !

- Le prochain abandon
Je suis arrivée péniblement à la fin de la première saison de Shadowhunters. J'ai continué seulement pour certains des personnages secondaires, et je me demande si la 2ème saison va arriver à m'accrocher...

- La série qu'on continue à regarder en se demandant pourquoi
En ce moment, je pense à Once Upon a Time. Je suis fan de Hook, de Regina, mais le reste... Mais Rumple que j'adorais au début à tendance à me lasser ! Pour l'instant le début de la dernière saison est pas mal, mais je reste méfiante.

- Le guilty pleasure du moment
Ce serait The Big Bang Theory, haut la main. Les dernières saisons ne sont pas forcément top, ça a un peu perdu de la nouveauté des débuts, et on s'éloigne du côté « geek »... Mais ça reste 20 min où on peut rire un peu sans prise de tête.

- La saison la plus prometteuse
En ce moment, ce serait Berlin Station et Westworld !

- Le personnage qu'on espère voir survivre à la saison 2016/2017
Daniel Miller dans Berlin Station. Le métier d'espion et d'agent secret n'est pas le boulot le plus sûr du monde. Alors j'espère que tout ira bien pour lui !

- Le personnage qu'on espère voir disparaître pendant la saison 2016/2017
Emma Swan, d'Once Upon a Time. Tuez-là, qu'on en finisse ! Et on pourrait laisser la place à un autre Sauveur. Un bon moyen de redynamiser la série !

Et, pour finir, je taggue évidemment qui veut ! Mais si La Tête dans les Livres, Cellardoor et Les Femmes qui lisent sont dangereuses sont partantes pour le faire, je serais curieuse de voir vos réponses !