14/02/2016

Flesh and Bone - Mini-Série (Starz)

Fiche technique

Titre original : Flesh and Bone
Création : Moira Walley-Beckett
Réalisation : David Michôd, Joshua Marston, Stefan Schwartz, Nelson McCormick, Adam Davidson, Sam Miller et Alik Sakharov
Scénario : Moira Walley-Beckett, Adam Rapp, David Wiener, Jami O'Brien et Bronwyn Garrity
Photographie : Adam Arkapaw et Terry Stacey
Musique : Karen O (générique), Dave Porter (épisodes) et Adam Crystal (ballets)
Pays d'origine : États-Unis
Langue originale : anglais
Genre : Drame
Durée des épisodes : 60 minutes
Dates de diffusion :
- États-Unis : du 8 novembre au 27 décembre 2015 sur Starz (et le 8 novembre 2015 en intégralité sur Starz Play en VOD).
- France : du 9 novembre au 28 décembre 2015 sur OCS City

Synopsis

Claire est une danseuse talentueuse qui porte un passé très difficile. Elle décide de rejoindre une prestigieuse compagnie de ballet à New York. La série explore le monde troublé et glamour du ballet à travers le regard de la ballerine.

Épisodes

Première saison (2015)
1. Bulling Through
2. Cannon Fodder
3. Reconnaissance
4. Boogie Dark
5. M.I.A.
6. F.U.B.A.R.
7. Full Dress
8. Scorched Earth

Distribution

Sarah Hay : Claire Robbins
Ben Daniels : Paul Grayson
Emily Tyra : Mia Bialy
Irina Dvorovenko : Kiira
Damon Herriman : Roméo
Josh Helman : Bryan Robbins
Raychel Diane Weiner : Daphné
Sascha Radetsky : Ross
Karell Williams : Trey
Marina Benedict : Toni Cannava
Tovah Feldshuh : Ivana
John Allee : Pasha
Patrick Page : Sergeï Zelenkov

Mon avis

Après avoir exploré la musique classique avec Mozart in the Jungle, je me plonge dans l'univers de la danse classique avec Flesh and Bone. Claire est une jeune danseuse talentueuse qui tente de rejoindre une prestigieuse compagnie de ballet à New York. Malgré son absence de quelques années dans le milieu, Claire parvient à convaincre Paul Grayson de lui laisser sa chance, ce qui lui permet d'intégrer le ballet.
Moira Walley-Beckett avait annoncé que Flesh and Bone avait d'abord été pensé comme une série, avant d'être transformé en minisérie. Malgré les contraintes créatives et budgétaires, quelques intrigues pas assez développées, Flesh and Bone se révèle une série très intense.

Flesh and Bone nous fait pénétrer dans l'univers impitoyable de la danse : non seulement c'est un apprentissage très dur, où il faut s'entrainer des heures et des heures pour pouvoir transcender les spectateurs lors des spectacles, mais aussi pouvoir gérer les personnes de ce milieu. Ce n'est peut-être pas la réalité dans tous les ballets ou compagnie, mais il y a cette tyrannie constante de Paul Grayson, qui pousse encore et toujours ses danseurs, les faisant aller au-delà de leurs limites, mais il y a aussi la jalousie et la compétition entre les ballerines. La plupart voulant dépasser la condition de corps de ballet et voulant être reconnue comme étoile, mais tout en n'étant pas assez douées ou dépassées par d'autres. Mais le pire ennemi de la danseuse, c'est elle-même. Pour atteindre son idéal, elle n'hésite pas à pousser son corps, traversant fatigue, malnutrition, douleurs... Flesh and Bone permet de constater le rapport qu'entretiennent les danseuses avec leur corps, mais également le regard d'autrui sur elles. Outre le domaine du ballet, Moira Walley-Beckett a développé quelques autres éléments, qui viennent se greffer à l'intrigue principale : il y a le strip-club, où une camarade de Claire travaille et où on peut voir à nouveau la thématique de la chosification de la femme et les relations avec les hommes ; la mafia Russe fait également son apparition ; et surtout il y a le problème de la maladie et de l'anorexie à travers une autre camarade de Claire. Ce sont toutes de très bonnes idées, mais je déplore le fait que huit épisodes ne soient pas assez, ces intrigues auraient mérités d'être parfois moins stéréotypés et plus développés ! Malgré tout, cela reste très intéressant et développe des histoires moins reliés à celle du ballet.
Le ballet reste bien sûr l'intrigue principale et la plus intéressante. Claire réussit à réaliser son rêve de rentrer dans le ballet, mais ce n'est que le début. Elle va devoir faire face à la jalousie de ses condisciples lorsqu'elle est particulièrement mise en avant, elle rivalise avec l'étoile de la troupe, Kiira, mais elle doit aussi faire face à son passé et à tout ce qui la trouble. On découvre une jeune femme troublée, avec un trou dans sa vie, et mal à l'aise avec les contacts physiques. Peu à peu, on va découvrir ce qu'elle cachait et ce qui l'a conduit jusqu'à New York. Sarah Hay campe une Claire particulièrement touchante et à vif. J'apprécie particulièrement le fait que la jeune femme ne soit pas une actrice professionnelle mais soit surtout une danseuse confirmée. Elle a commencé la danse à 8 ans et fait partie de la Kennedy School of Ballet à l'American Ballet Theatre. Elle a été soliste dans Casse-Noisette, La Belle au Bois Dormant et Le Lac des Cygnes. Sa seule expérience de l'écran a été d'apparaitre dans le corps de ballet du film Black Swan. J'ai été particulièrement touchée par cette jeune femme, par son jeu, son interprétation du personnage de Claire et par sa danse. Les autres personnages ne sont pas en reste ! Ben Daniels, à la fois acteur au cinéma et au théâtre, est particulièrement frappant également. Je retiens particulièrement la scène où il assure l'entretien de Claire pour son entrée dans le ballet : au lieu que la caméra se concentre sur la danse de la jeune femme, nous restons fixés sur le visage de Paul. Au départ sceptique, il va être rapidement bouleversé et intéressé : tout passe sur son visage, vraiment un jeu exceptionnel ! Et il arrive à jouer le patron dur, caractériel, mais malgré tout bouleversant. Il y a également Emily Tyra, Raychel Diane Weiner, Irina Dvorovenko, toutes excellentes à leur manière. Du côté des hommes, j'ai particulièrement apprécié Damon Herriman, Josh Helman et Sascha Radetsky. Trois rôles différents mais essentiels ! Damon Herriman joue le rôle de Romeo, un sans-abri squattant près de l'appartement de Claire. Malgré ses paroles souvent étranges, il fait presque partie des personnes les plus normales de la série ! Quant à Josh Helman, jouant le rôle du frère de Claire, c'est sans doute un des plus abîmés aussi, et sans doute celui que j'avais le plus envie de plaindre... Enfin, Sascha Radetsky – également un danseur professionnel – fait partie du même ballet que Claire, et sans doute un des seconds rôles les plus intéressants !
Flesh and Bone nous fait vivre plusieurs histoires différentes, mais ce sont définitivement ses personnages qui font sa force. Chacun des acteurs a un jeu différent, campe un personnage bien particulier, tous ont des forces et des faiblesses... Plus que le scénario en lui-même, j'ai vraiment pris plaisir à les voir évoluer ! Car ils sont tous différents à la fin, et pas juste Claire. Ils ont tous grandi ou évolué d'une manière ou d'une autre, et c'est très intéressant de voir le chemin qu'ils ont parcouru.
Malgré quelques petites faiblesses, notamment de certaines histoires secondaires pas assez développés, Flesh and Bone fait définitivement partie de mes coups de cœur 2015 en matière de série ! Je ne peux que vous la conseiller et vous encourager à la regarder immédiatement !

20 commentaires:

  1. je n'ai jamais vraiment regardé une série comme ça, ça peut etre à tenter

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve l'affiche de la série sublime et j'avoue que rien que pour ça, je serais tentée de la regarder (et aussi parce que tu as bon goût donc je te fais absolument confiance!!) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ça ne te décevra pas alors ;) !

      Supprimer
  3. J'ai déjà retenu cette série mais ton avis me donne envie de la remonter en tête de mes envies.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super :) ! J'espère qu'elle te plaira autant qu'à moi !

      Supprimer
  4. Ton article me donne très envie de commencer cette série! Une bonne petite série rien que pour moi ce serait cool pour quand mon homme est pas à la maison (comme ce soir). Je vais tenter le premier épisode aujourd'hui du coup :) Merci pour la suggestion (indirecte) du coup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, y a parfois du bon dans l'absence de son homme ^^.
      Mais plus sérieusement, j'espère que ça te plaira :) !

      Supprimer
    2. Voilà, j'ai tenté le truc hier :) J'ai regardé le premier épisode, et j'avoue que j'ai accroché :)

      Supprimer
    3. Ouiiii :D ! J'espère que la suite te plaira autant :)

      Supprimer
  5. J'hésitais à la regarder, mais c'est sûr à présent que je vais découvrir cette série ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii :D ! J'espère qu'elle te plaira !

      Supprimer
  6. Et les scènes de danse sont tout simplement superbes, un vrai délice à regarder ... Et ce générique !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, la danse est vraiment le gros point fort : ca se voit que ce sont des danseurs professionnels et qu'ils ont fait attention à ce détail :) !
      Et le générique... Excellent !

      Supprimer
  7. J'aime beaucoup cette série mais je la trouve très dur. D'accord, la pire ennemie de la danseuse c'est elle-même, mais dans la série, il y a d'autres éléments qui serrent le cœur (et l'estomac aussi, hein). J'aime beaucoup la réalisation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très dure, très poignante en effet ! La façon de filmer est très belle effectivement :)

      Supprimer
  8. Voilà donc un conseil enregistré cinq sur cinq !!! Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu sera aussi touchée que moi !

      Supprimer
  9. Je trouve aussi cette série très intense !
    J'ai fais une chronique sur mon blog où je partage ton article !
    Merci pour ton avis !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens voir ça tout de suite :) !

      Supprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !