18/01/2017

La huitième vie, de Nino Haratischwili

La huitième vie - Nino Haratischwili 


20 Janvier 2017
Piranha
26.50 €







Puissante saga romanesque qui traverse le XXe siècle, La Huitième Vie retrace l'histoire d'une famille géorgienne au destin extraordinaire.
De Londres à Berlin, de Vienne à Tbilissi, de Saint-Pétersbourg à Moscou, le destin romanesque et parfois tragique des membres de cette famille géorgienne s'enchevêtre étroitement à l'histoire du sombre XXe siècle.





Merci à Piranha !
La Huitième Vie nous envoie en Géorgie, dans les 1917. Stasia est la fille d'un chocolatier de talent et qui rêve d'une carrière de danseuse étoile à Paris. Mais lorsqu'elle tombe amoureuse de Simon Iachi, premier-lieutenant de la Garde blanche, la révolution les pousse peu de temps après à se marier. Ce mariage les entraine sur une voie différente, bouleversant complètement leur vie. Nous faisons ensuite un passage en 2006, en Allemagne, où Niza, l'arrière-petite-fille de Stasia, s'est installée. Lorsque Brilka, sa nièce de douze ans, s'enfuit de chez elle, c'est à Niza d'aller la récupérer. C'est l'occasion pour Niza d'écrire un livre sur l'histoire de la famille Iachi, sur six générations.
Je ne connaissais pas du tout Nino Haratischwili avant de commencer La huitième vie, mais maintenant je vais m'y intéresser de très près ! Et Piranha est également une maison d'édition que je vais suivre : seulement deux livres lus pour l'instant chez eux, et deux coups de cœur ! Mais je savais que je partais bien avec La huitième vie, car il y a tout ce que j'aime dans le résumé : une histoire qui court sur plusieurs générations, dans différents pays et villes, des drames mais aussi de la joie, des rivalités, de la survie, de l'amour, de la rage... Le tout dans une époque difficile, parsemée de guerre, d'un contexte politique très difficile, et où les relations sont souvent ambiguës !
Avec d'abord Christine et Stasia, les deux sœurs si différentes, nous commençons l'histoire de la famille Iachi, nous passons ensuite à Kostia et Kitty, puis à Daria et Niza, et finir l'histoire avec Niza et Brilka... Il est difficile de parler clairement de La huitième vie, tant ce livre est dense, bourré de faits, de détails et de personnages. C'est une œuvre très souvent tragique que nous offre Nino Haratischwili, parsemée de luttes et de coups durs. Même si parfois nous tombons, et que nous avons du mal à nous relever, que la famille nous abandonne, beaucoup trouvent la force de continuer et de se relever, malgré tout. Car la vie n'est jamais facile, il faut souvent batailler... Et on peut dire que les femmes ont la vie dure ! Mais, malgré tout, La huitième vie nous fait voir qu'il y a de l'espoir et que nous ne devons jamais abandonner.
Un livre que je ne peux que recommander, La huitième vie est à lire absolument !





- Ce qui est vieux redevient neuf, c'est-à-dire autre, jamais tout à 
fait comme avant – et d'ailleurs, ce n'est pas le but recherché. 
C'est mieux et plus intéressant quand les choses se transforment.




Le plus tragique dans l'exil, l'exil physique comme l'exil mental, c'est peut-être
ce besoin irrépressible de passer sa vie en revue sans aucune possibilité de
l'embellir, de devoir s'accepter tel qu'on est. Celle que l'on a été dans le passé
ne compte pas plus que l'idée de celle que l'on serait peut-être dans le futur.

24 commentaires:

  1. Une bien jolie découverte que nous te devons encore tiens ! Merci petit Chat :)

    RépondreSupprimer
  2. Ca a l'air d'etre une lecture très touchante

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas sûre d'aimer totalement mais merci pour la chronique :)

    RépondreSupprimer
  4. Je me posais justement des questions sur ce livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais curieuse d'avoir ton avis dessus !

      Supprimer
  5. Ca n'est pas vraiment mon style de livre, je pense qu'il trainerait dans ma PAL pendant un moment malgré ton avis plus que positif :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce cas, il ne faut pas se forcer ;)

      Supprimer
  6. Cette semaine tu n'auras pas fais gonfler ma PAL. Je ne pense pas que ce livre soit pour moi. Mais en tout cas, super heureuse qu'il soit un coup de cœur pour toi ! =)

    RépondreSupprimer
  7. Moi ça me tente bien ! Merci pour cette nouvelle découverte ! J'ai l'impression par contre qu'il y a pas mal de personnages... ce n'est pas trop frustrant ? Ils sont suffisamment développés ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de personnages en effet, mais tous très bien décrits je trouve :) !

      Supprimer
  8. Il m'intéressait beaucoup mais j'ai refusé la proposition à cause du nombre de pages. J'en suis la première navrée mais je ne me voyais pas me plonger dans un roman de près de 1000 pages vu mon rythme de lecture qui a bien chuté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que 1000 pages, c'est conséquent... Mais je te le conseille vivement quand même :) !!

      Supprimer
  9. Ce n’est pas le genre d'histoire qui m'intéresse de prime abord mais ta chronique m'intrigue. et le fait qu'on découvre plusieurs générations de cette famille me plait beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si jamais tu peux l'emprunter, fonce :D !

      Supprimer
  10. Grrr, et moi je suis encore tentée... Par ta faute!

    RépondreSupprimer
  11. Wow, ça a l'air génial! Je le note :D

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !