03/12/2017

Uppercut, de Ahmed Kalouaz

Uppercut - Ahmed Kalouaz


Rouergue
11 octobre 2017
10 €






Erwan distribue les coups de poing comme il enchaîne les renvois de nombreux collèges. La boxe est un refuge, une réponse qu'il imprime sur la figure de ceux qui le provoquent. Surtout quand on l'attaque sur la couleur de sa peau.
Cette semaine-là, il se retrouve loin de sa bande, en stage dans un centre équestre à la campagne, confronté au racisme ambiant. Comment contenir ses émotions et garder les uppercuts serrés au fond des poches ?



Merci au Rouergue !
Erwan est ce qu'on appelle un adolescent « à problèmes ». Il n'a jamais rien fait de sérieux, mais a malgré tout été renvoyé de plusieurs collèges. C'est pour cela qu'il a atterris en pension, avec d'autres jeunes dans la même situation que lui. Sa vie se poursuit cahin-caha, entre les cours, la boxe, et quelques bagarres.
Un jour, on lui propose de faire un stage d'une semaine dans une ferme, afin de seconder le fermier, aider au centre équestre... Sans d'autres idées pour s'occuper, Erwan accepte, et va rapidement être confronté au racisme des gens de l'endroit, aux paroles bourru de son patron, et au scepticisme. Mais le fait de travailler dur et d'arriver à se contrôler va lui permettre de se faire une place.
Uppercut me tentait énormément, déjà parce que j'apprécie énormément la maison d'édition du Rouergue, qui publie régulièrement de petites pépites. Mais surtout le thème de cette histoire est vraiment universel : le fait d'être confronté au racisme lorsqu'on appartient à une minorité, à l'incompréhension et au rejet. Erwan a la peau noire, et cela implique pour beaucoup (trop) de personnes qu'il n'est pas aussi capable, aussi intelligent ou n'importe quoi que les Blancs. Le jeune homme répliquait à ce racisme avec ses poings, mais il va peu à peu apprendre à encaisser, et surtout à mener les combats qu'il peut gagner. Il va endurer énormément de choses, laisser couler certaines réflexions qui le hérisse, mais aussi montrer qu'il ne faut jamais réduire une personne à sa couleur de peau : Noir, Blanc, ou bleu à points rouges, on est tous les mêmes à l'intérieur ! On n'a pas tous le même vécu, les mêmes bagages, les mêmes joies et peines... Mais c'est précisément ce qui fait la richesse d'un peuple ! La diversité et la compréhension des autres est primordiale. Si on était tous coulés dans le même moule, la vie serait assez morne, je pense...
Uppercut est un livre court mais très fort, qui traite du racisme, de l'exclusion et du rapport qu'on entretient avec les autres avec beaucoup de talents et de subtilités.
La boxe va permettre à Erwan de se défendre, même si cela lui a aussi servi à commencer beaucoup de combats. Cela va être l'occasion de se défouler, d'apprendre l'effort et le dépassement de soi, tout comme cela lui permet souvent de se calmer en frappant dans un sac. Il n'est pas toujours bon de laisser parler ses poings en premier, tout comme il n'est pas toujours bon d'accepter n'importe quelle couleuvre.
Bref, Uppercut est un récit que j'ai énormément apprécié, et que je conseille !



Chronique en + : l'avis de L'ourse Bibliophile !

16 commentaires:

  1. Un livre que tu me donnes très envie de connaitre. C'est vrai que nos différences font notre richesse/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille vivement en tout cas :)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout pour le coup

    RépondreSupprimer
  3. Ça a l'air sympa mais j'avoue que la boxe n'est pas trop un univers qui m'attire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh la boxe est loin d'être le sujet principal de l'histoire !

      Supprimer
  4. Le sujet-racisme, intégration, boxe- m'intéresse beaucoup! Je note ce titre!

    RépondreSupprimer
  5. Je n'avais pas du tout entendu parler de cette histoire, elle a l'air très chouette, je note merciii ! =)

    RépondreSupprimer
  6. Il me tente pas malaussi, mais d'un autre côté, il me fait assez peur : en général, dans ce genre de texte, je trouve toujours soit que l'auteur done un côté un peu trop moralisateur, soit qu'il essaie de faire passer son message à coup de marteau dans le crâne. J'espère que ce n'est pas le cas ici !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, ce n'est pas le cas du tout :) !

      Supprimer
  7. Direct dans ma WL, merci pour la découverte!!! *.*

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !