12/01/2018

Takeshi Kovacs, Tome 1, de Richard Morgan


Takeshi Kovacs, Tome 1
Carbone Modifié


Richard Morgan









Dans un avenir pas si lointain, la mort n'est plus définitive : vous pouvez sauvegarder votre conscience et vos souvenirs et les réimplanter dans un nouveau corps.
De fait, pour Takeshi Kovacs, mourir n'est plus qu'un accident de parcours : il a déjà été tué plusieurs fois. C'étaient les risques du métier dans les Corps diplomatiques, les troupes d'élite du Protectorat des Nations unies expédiées à travers la galaxie. Mais cette fois, on le ramène sur Terre pour mener l'enquête : un riche magnat veut élucider sa propre mort. La police a conclu au suicide.
Or, pourquoi se suicider quand on sauvegarde son esprit tous les jours, certain de revenir parmi les vivants ?


Carbone Modifié est un livre que j'ai lu il y a quelques années, au moment de sa sortie en poche en France. Étant donné que Netflix va adapté ce premier tome, je me suis dit qu'il était (enfin) temps de le relire, histoire d'avoir la plupart des détails en tête, et surtout de pouvoir le chroniquer (re-enfin) sur ce blog !

Nous sommes au XXVIII siècle, et l'être humain a peuplé la galaxie. Malgré les guerres, les conflits et la multitude de religions, le Protectorat des Nations Unies règne d'une main de fer, empêchant ces mondes de sombrer totalement. Spécialement lorsque la Mort elle-même n'est plus un si gros souci... En effet, la technologie a mis au point une pile corticale, ce qui permet à notre conscience d'être « sauvegardé ». Ainsi, en cas de décès, il suffit de récupérer cette puce et de l'injecter dans un nouveau corps. Mais après, il faut pouvoir s'offrir un nouveau corps... Il y a différentes méthodes : soit de prendre un corps humain vide, soit de prendre une toute nouvelle enveloppe, souvent synthétiques et plus ou moins haut de gamme. Elles peuvent s'acheter, se louer, ou être prises sur des prisonniers en suspension. Car lorsqu'on est attrapé lors d'un délit, il n'y a pas de sentence de mort, on est juste mis en stockage, ce qui peut conduire aux entreprises de prêter ou de vendre le corps du prisonnier...
Takeshi Kovacs est mort brutalement, et a été mis en suspension. Mais un riche Math décide que Kovacs et ses talents d'ex Corps Diplomates lui seront très utiles. En effet, Laurens Bancroft a été tué et - selon la police - cela aurait été un suicide. Ne se rappelant par des heures qui ont précédés sa mort et ne croyant pas qu'il ait pu se suicidé, Bancroft décide de faire la lumière sur ce qui lui est arrivé, et pour cela, il sort Kovacs de sa cuve, l'entraîne sur une planète à des années-lumière de la sienne, et le soumet à un chantage pour obtenir son aide.
Un réveil difficile pour Takeshi Kovacs, qui se réveille loin de chez lui, dans une enveloppe différente, entouré de personnes souhaitant qu'il arrête cette enquête – à n'importe quel prix.
Lors de ma première lecture de Carbone Modifié, j'ai été à la fois étonnée et séduite. Des années après, mon coup de cœur pour ce roman est toujours là ! C'est un mélange des genres plutôt époustouflant, et que je n'ai pas eu l'occasion de lire : en effet, cette série de Richard Morgan se classe dans le genre de la science-fiction, et plus spécifiquement Techno-thriller et Postcyberpunk. Un mélange détonnant ! C'est-à-dire que l'on va avoir une intrigue se déroulant dans un univers politique, catastrophe, dans le futur, et avec des personnages utilisant notamment des moyens militaires et technologique haut de gamme. Un genre qui ne peut pas plaire à tout le monde, je pense, mais hautement addictif.
Ce premier tome est très dense, très fouillé, avec tout un nouvel univers à appréhender, des personnages à comprendre, et beaucoup de termes techniques et de concepts intéressants. Carbone Modifié est un mélange entre un livre d'action (car ça va beaucoup se bagarrer dans tout les sens) et de critique de la société et de l'espèce humaine. Malgré les progrès technologiques accomplis, l'être humain reste identique à lui-même : drogues, arènes de combats, vol, prostitution, sont monnaie courante, assortis à des esprits individualistes, prêts à tout pour leur confort personnel. De plus, Richard Morgan questionne également sur la mort, et sur ce qu'on serait prêt à faire pour l'éviter. Cela entraîne des questions sur la moralité et l'humanité, des nuances que l'on peut perdre après avoir vécu pendant 300 ans. Quel regard portons-nous sur le monde après avoir vécu tant d'années ? Une critique de la société en filigrane, et plus subtile qu'on ne pouvait le croire en commençant le roman !
Dans Carbone Modifié, nous allons rencontrer des personnages hauts en couleur, à commencer par Takeshi Kovacs : ancien diplo, son entraînement a fait de lui un soldat surentraîné, à la fois mentalement et physiquement, toujours prêt quel que soit la situation qui se présente à lui. C'est un dur à cuire, bien cabossé, souvent démoralisé face au monde mais tentant désespérément de rester humain et moral, malgré toutes les situations qu'il a vécu. De son côté, Laurens Bancroft est un connard, mais un connard riche et puissant qui vit depuis plus de 300 ans. Il a donc une mentalité tout à fait à part, le regard qu'il a sur le monde est à la fois dérangeante et perturbante. Sa femme, Miriam Bancroft, apparaît comme une jeune femme alors qu'elle presque aussi vieille que son mari. On aurait tendance à la juger sur son apparence et sur son sexe, mais elle n'a pas vécu aussi vieille en cuisinant des cookies, n'en déplaise aux machos qui pourrait la juger ! Il y a enfin Kristin Ortega, lieutenant de police, et qui avait mené la première enquête sur le « suicide » de Bancroft. Son tempérament explosif, son caractère et la relation trouble avec Kovacs sont très intéressants et surtout très bien amenés.
Carbone Modifié est un roman que je conseille donc absolument, pour les fans du genre, mais je le conseille aussi aux autres : c'est assez différent de ce qu'on peut lire habituellement, mais addictif du début à la fin !




Takeshi Kovacs, Tome 1 : Carbone Modifié
Takeshi Kovacs, Tome 2 : Anges déchus
Takeshi Kovacs, Tome 3 : Furies déchainées





Chronique en + : l'avis de Les Pipelettes en parlent !

10 commentaires:

  1. Pour le coup j'avoue que je ne connaissais pas du tout celui ci

    RépondreSupprimer
  2. Je n'aime pas du tout la couverture de Bragelonne par contre, mais merci pour la découverte il a l'air vraiment top!! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que la couverture n'est pas parfaite, mais le contenu est très sympa :) !

      Supprimer
  3. J'avais a-do-ré ! Il faudrait vraiment que je lise la suite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier tome reste mon préféré, mais j'ai beaucoup aimé la suite quand même :) !

      Supprimer
  4. Ahhh, je veux être raisonnable! Mais il a l'air trop bien!

    RépondreSupprimer
  5. Voilà ! Le couperet tombe : il va me le falloir !!! C'est net et précis ;)

    RépondreSupprimer

Vous êtes bien sur la messagerie du Chat, merci de laisser une petite patte de votre passage !